Jean-Pierre Nicolas (pilote)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jean-Pierre Nicolas.
Jean-Pierre Nicolas
Peugeot 504 Rallye Raid 1978 de Nicolas/Lefevre - Musée Peugeot Sochaux
Peugeot 504 Rallye Raid 1978 de Nicolas/Lefevre - Musée Peugeot Sochaux
Biographie
Surnom ‘’Jumbo’’
Date de naissance 22 janvier 1945
Lieu de naissance Marseille
Nationalité Drapeau de la France France
Carrière professionnelle en rallye
Qualité Pilote automobile
Années d'activité 1967-80 +84
Équipe Alpine, Porsche, Peugeot
Statistiques
Dép. Vic. Pod. E.S.
WRC/Coupe FIA Pilotes 40 5 13 31
(32pts)
ERC ' 10 - '
FRC ' 11 - '
Palmarès
1er 2e 3e
WRC/Coupe FIA Pilotes ' 1 -
ERC - - 2
FRC 1 1(+1) (+1)

Jean-Pierre Nicolas est un pilote de rallye français né le 22 janvier 1945 à Marseille et père de quatre garçons, vice-champion du monde des conducteurs 1978 WRC, participant au Championnat du monde des rallyes de 1973 à 1984, année où il achève sa carrière de pilote sur Peugeot 205 Turbo 16.

Son père Georges ayant été lui-même un bon rallyman (participation à Liège-Sofia-Liège notamment, sur véhicule prêté par la régie[1] et second de classe A en 1961 au Rallye Safari -déjà- sur Dauphine Gordini[2]), il débute sa carrière de pilote professionnel en 1968 chez Alpine.

Avec Thérier, Darniche et Andruet ils forment en 1973 le groupe dit des Mousketeers (surnom donné par la presse anglo-saxonne) qui remporte le premier championnat du monde des constructeurs pour la marque Alpine.

Pilote endurant plus que fugueux, il est le seul triple vainqueur du rallye du Maroc (1968, 1974, et 1976), et avec Hannu Mikkola le seul pilote à avoir remporté les trois manches africaines proposées par le WRC, Maroc (1976), Kenya (1978) et Côte d'Ivoire (1978), tant sur Berline (1976) que sur Coupé (1978) 504.

Vainqueur également du rallye automobile Monte-Carlo en 1978 sur une Porsche 911, il termine sa carrière de pilote en WRC durant la saison 1984, avec trois courses disputées au volant de la toute nouvelle Peugeot 205 Turbo 16, entrant par deux fois dans le Top 5 (4e en Corse -vainqueur de trois épreuves spéciales-, et 5e au Sanremo), à 39 ans.

Il se voit de fait confier alors le développement de la Peugeot 205 T16 par Jean Todt, puis il dirige le département compétition clients de Peugeot Talbot Sport où il accroît l'importance des épreuves de promotion pour la firme. Il devient responsable des destinées du constructeur en championnat du monde des rallyes entre 1999 et 2004, puis il entre au directoire de Peugeot Sport du 1er mars 2005 au 31 août 2006.

En 2007 il est nommé directeur FIA pour superviser l'organisation de l'Intercontinental Rally Challenge.

En novembre 2000, il fit partie du jury réuni à Paris pour l'élection du Pilote de rallyes du millénaire.

Il est l'auteur du livre Entretenir sa moto, éd. Larivière, coll. Les Guides Moto, paru en 2006.

Palmarès hors championnat du monde[modifier | modifier le code]

(soit 10 victoires comptabilisées en championnat d'Europe des rallyes: Espagne 1970 et 1971, Lyon 1971, Genève 1971, TAP 1971, Firestone 1972, Olympie 1972, Antibes 1974 et 1975, Alpin 1975, et 11 en championnat de France)

Championnat du monde des rallyes (pilote)[modifier | modifier le code]

La Peugeot 504 V6 (1978) de Jean-Pierre Nicolas, vainqueur du Safari Rally...
...et son poste de pilotage.

Jean-Pierre Nicolas a gagné 3 épreuves du championnat du monde des rallyes 1978, terminant virtuel vice-champion du monde de l'édition (grâce à l'utilisation de véhicules de cinq marques différentes), seulement devancé par Markku Alén (5 victoires), car il obtint ainsi la seconde place de la 2e des deux Coupe FIA des pilotes de rallye attribuées, à 21 points d'Alén[5].

  • Tour de Corse sur Alpine A110 1800 en 1973 (avec Michel Vial)
  • Rallye du Maroc sur Peugeot 504 coupé en 1976 (avec Michel Gamet)
  • Rallye Monte-Carlo sur Porsche 911 en 1978 (avec Vincent Laverne - triplé français avec Ragnotti et Fréquelin)
  • East african Safary sur Peugeot 504 V6 coupé en 1978 (avec Jean-Claude Lefèbvre)
  • Rallye du Bandama sur Peugeot 504 V6 coupé en 1978 (avec M.Gamet)
  • 2e du Rallye du Portugal 1973
  • 2e du Tour de Corse 1974 et 1975
  • 2e du Rallye Côte d'Ivoire 1974
  • 3e du rallye Monte-Carlo 1973
  • 3e du rallye de l'Acropole 1973
  • 3e du rallye Sanremo 1973
  • 3e du rallye Press-on-Regardless 1974
  • 3e du rallye du Portugal 1978
  • 1er en classe 4 au Rallye de Grande-Bretagne (RAC) en 1973 (sur Alpine A110 1800)
  • 1er en classe 2 au Tour de Corse en 1978 (sur Opel Kadett GT/E)

(nb: en 1973, il termine aussi virtuellement en seconde position du classement théorique des pilotes pour le Championnat du monde des rallyes 1973 (à un point de Jean-Luc Thérier), d'après le barême de la première Coupe FIA des pilotes en 1977)

24 heures du Mans[modifier | modifier le code]

Année Équipe Voiture Équipier Classement Cause
1968 Drapeau de la France France Société Automobiles Alpine Alpine A210 Drapeau de la France France Jean-Claude Andruet 12e
1969 Drapeau de la France France Société Automobiles Alpine Alpine A210 Drapeau de la France France Jean-Luc Thérier Abandon Panne moteur

(Vainqueur de l'indice énergétique en 1968 avec Jean-Claude Andruet sur une Alpine A 210 à moteur de 1 005 cm3, à la moyenne de 152,971 km/h)

Championnats du monde et européens des rallyes[modifier | modifier le code]

M. Grönholm au départ d'une ES du rallye d'Allemagne 2002.

(comme responsable technique Peugeot, 24 victoires en WRC sur quatre saisons, avec quatre pilotes)

Championnats nationaux des rallyes et rallycross[modifier | modifier le code]

(toujours sur 206 WRC: 10 titres)

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • 1978 : lauréat du Prix Roland Peugeot de l'Académie des sports du plus bel exploit automobile français de l'année

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Mensuel Échappement n°123, janvier 1979, Spécial Rallyes, p.72.
  2. 1961 Miscellaneous Rallies
  3. a et b The Complete Book of the World Rally Championship , Henry Hope-Frost,Carlos Sainz & John Davenport, p. 139
  4. Les Légendes du Rallye Tome 2, Rallyes Magazine, juillet 2014, p.137;
  5. FIA Cup for Rally Drivers (1978)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]