Jean-Pierre Luminet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jean-Pierre Luminet

Description de l'image  JPLuminet2004.JPG.
Naissance 1951
Nationalité Drapeau de la France France
Profession Astrophysicien
Autres activités
Distinctions

Jean-Pierre Luminet (né le 3 juin 1951 à Cavaillon[1]) est un astrophysicien, conférencier, écrivain et poète français, spécialiste de réputation mondiale des trous noirs et de la cosmologie. Il est directeur de recherches au CNRS, membre du Laboratoire Univers et Théories (LUTH) de l’observatoire de Paris-Meudon[2].

Activité scientifique[modifier | modifier le code]

Diplômé en mathématiques de l’université de Marseille[1], Jean-Pierre Luminet a été en 1979 le premier à simuler les distorsions optiques causées par le champ gravitationnel d'un trou noir, travaux réalisés à l'époque pour tenter de visualiser cet élément invisible de l'univers sans l'aide d'outils informatiques modernes[3].

Jean-Pierre Luminet au Salon du livre de Paris en mars 2009.

En 1982, il a été parmi les premiers à étudier, avec le physicien Brandon Carter, les effets du passage d'une étoile au voisinage d'un trou noir supermassif[4].

Il a montré que ce phénomène pouvait se traduire, entre autres, par une destruction de l'étoile sous forme de crêpe astrale (selon son vocabulaire) en raison des effets de marée intenses causés par la proximité du trou noir, causant une réactivation des réactions nucléaires au sein des débris de celle-ci et pouvant donner lieu à une signature observationnelle de ce type de trou noir dans des galaxies lointaines. Cet effet a été observé pour la première fois plus de vingt ans après, en 2004 grâce aux satellites Chandra et XMM-Newton[5],[6].

Depuis 1995, il s'est intéressé à la topologie de l'Univers[7], en collaboration avec plusieurs chercheurs, dont Marc Lachièze-Rey, Roland Lehoucq, Alain Riazuelo, Jean-Philippe Uzan et Jeffrey Weeks. Il a traduit l'idée que l'univers puisse être d'extension spatiale finie mais sans bord par le terme d'« univers chiffonné », bien que ce terme ne soit guère utilisé par la communauté scientifique, qui lui préfère celui de topologie non simplement connexe.

En 2003, il a proposé d'interpréter certaines anomalies dans les anisotropies du fond diffus cosmologique observée par le satellite WMAP comme résultant de la signature que l'univers aurait une courbure spatiale positive et la topologie d'un espace dodécaédrique de Poincaré[8],[9].

Jean-Pierre Luminet est également spécialiste de l'histoire de la cosmologie et en particulier de l'émergence du concept du Big Bang, auprès duquel le nom de Georges Lemaître est, selon lui, injustement mis en retrait.

Exemple de lien entre la cosmologie et l'art que Jean-Pierre Luminet recherche et affectionne avec l’œuvre Nuit étoilée à Saint-Rémy-de-Provence de Vincent van Gogh en 1889 dont il a déterminé la date précise de réalisation par la position des étoiles et de la lune.[citation nécessaire]

Activité artistique[modifier | modifier le code]

Jean-Pierre Luminet étudie la relation entre les principes esthétiques et l’étude du cosmos à travers l’œuvre d’artistes[10]. Vient de publier (décembre 2011) 'Trous noirs et couronnes lumineuses' avec 7 gravures de Vladimir Skoda (éditions méridianes, 14 rue Aristide Ollivier, Montpellier)

Diffusion des connaissances[modifier | modifier le code]

Jean-Pierre Luminet est surtout connu du grand public francophone pour ses nombreux ouvrages de vulgarisation, qui lui ont valu plusieurs prix, dont le Prix Georges Lemaître en 1999 - conjointement avec Dominique Lambert, philosophe des sciences - et également pour ses talents de conférencier.

Il est également auteur de trois romans et de plusieurs recueils de poésie.

Il aime établir des liens convergents entre la poésie, l'art, les artistes et les sciences.

Le roman "Le rendez-vous de Vénus"[modifier | modifier le code]

L'histoire se déroule au XVIIIe siècle et au début du XIXe siècle, le narrateur est Joseph Jérôme Lefrançois de Lalande. Une partie de l'histoire se déroule durant la guerre de Sept Ans. Le roman relate le retour de la comète de Halley, après la mort de Edmond Halley, et la difficulté de coordonner les observations des 2 transits de Vénus, qui se produisent une fois par siècle, à environ 8 ans d'écart

Bibliographie sélective[modifier | modifier le code]

Ouvrages et documentaires scientifiques[modifier | modifier le code]

Ouvrages
Documentaires

Poésies et romans[modifier | modifier le code]

Collaboration[modifier | modifier le code]

  • 2011 : Weepers Circus, N'importe où, hors du monde (2011). Il s'agit d'un livre-disque dans lequel participe une quarantaine d'invités aux titres d'auteurs ou d'interprètes: Jean-Pierre Luminet y signe un texte inédit (non mis en musique) consacré à sa propre interprétation de ce titre énigmatique de "N'importe où, hors du monde".

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b D’après la notice biographique de l’Académie de l’Air et de l’Espace
  2. Communiqué de presse du CNRS, en date du 13 mars 2008
  3. (en) Jean-Pierre Luminet, Image of a spherical black hole with thin accretion disk, Astronomy and Astrophysics, 75, 228-235 (1979) Voir en ligne.
  4. (en) Brandon Carter & Jean-Pierre Luminet, Pancake detonation of stars by black holes in galactic nuclei, Nature, 296, 212-214 (1982) Voir en ligne (accès restreint).
  5. ESA Portal - Giant black hole rips star apart
  6. Chandra :: Photo Album :: RX J1242-11 :: 18 Feb 04
  7. (en) Marc Lachièze-Rey & Jean-Pierre Luminet, Cosmic topology, Physics Report, 254, 135-214 (1996), gr-qc/9605010 Voir en ligne.
  8. Jean-Pierre Luminet et al., Dodecahedral space topology as an explanation for weak wide-angle temperature correlations in the cosmic microwave background, Nature, 425, 593-595 (2003), astro-ph/0310253 Voir en ligne.
  9. L'Espace Dodécaédrique de Poincaré conforté pour expliquer la forme de l'univers, Observatoire de Paris, février 2008
  10. (en) Observer Effects: Conversations on Art & Science
  11. untitled

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]