Jean-Pierre Caffet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean-Pierre Caffet
Fonctions
Sénateur de Paris
En fonction depuis le 26 septembre 2004
Élection 26 septembre 2004
Président du groupe socialiste au Conseil de Paris
16 mars 200830 mars 2014
Prédécesseur Patrick Bloche
Successeur Rémi Féraud
Conseiller de Paris
18 mars 200130 mars 2014
Élection 18 mars 2001
Réélection 16 mars 2008
Biographie
Date de naissance 8 novembre 1951 (63 ans)
Lieu de naissance Alger (Algérie)
Parti politique PS
Diplômé de ENSAE
Profession Fonctionnaire de l'INSEE

Jean-Pierre Caffet, né le 8 novembre 1951 à Alger, est un homme politique français. Membre du PS, il est conseiller de Paris entre 2001 et 2014 et sénateur de Paris depuis 2004.

Biographie[modifier | modifier le code]

Études et carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Titulaire d'un doctorat en économie et diplômé de l'ENSAE, Jean-Pierre Caffet est fonctionnaire de l'INSEE de profession.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Engagé au Parti socialiste dès le début des années 1980, il a notamment travaillé pour le groupe parlementaire à l'Assemblée nationale. Il a été membre de plusieurs cabinets ministériels sous le gouvernement Jospin (1997-2002). Il a été élu sénateur de Paris le 26 septembre 2004. Il est également conseiller de Paris (18e arrondissement) et adjoint au maire de Paris, chargé de l'urbanisme de 2001 à 2008. Il a mis en œuvre de grands projets d'aménagement de Paris, la reprise par la municipalité d'emprises SNCF permettant une modification notable du paysage urbain, comme à Tolbiac ou aux Batignolles. Jean-Pierre Caffet est également à l'initiative du débat sur la densification.

Adhérent du PS dans le 18e arrondissement, Jean-Pierre Caffet est membre de cette « bande » ayant donné de nombreux cadres au PS parisien. C'est dans l'entourage de Lionel Jospin, Daniel Vaillant et Bertrand Delanoë qu'il fait ses classes jusqu'à prendre une place importante dans l'appareil de la fédération dont il a été longtemps l'officiel « numéro 2 ». Il soutient régulièrement les différentes options de Bertrand Delanoë : lors de la compétition de 2001 avec Jack Lang, lors de la désignation du candidat PS à la présidentielle de 2007, etc. Il devient, après les élections municipales de 2008 le président du groupe socialiste au Conseil de Paris.

Lors de la préparation du congrès de Reims (novembre 2008), il se trouve dans le think tank et le cercle dirigeant de l'équipe de la « motion A ». Il est l'une des principales plumes, notamment sur les questions économiques, de la contribution, puis de la motion Delanoë.

Lors des primaires socialistes de 2011, il soutient François Hollande. Réélu sénateur de Paris en 2011, il est depuis lors premier vice-président du groupe socialiste au Sénat (le président étant François Rebsamen puis Didier Guillaume).

Lien externe[modifier | modifier le code]