Jean-Pierre Aumer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jean-Pierre Aumer est un danseur et maître de ballet français né à Strasbourg le 21 avril 1774 et mort à Saint-Martin-de-Boscherville en juillet 1833.

Formé à l'école du Ballet de l'Opéra de Paris, il rejoint Jean Dauberval à Bordeaux, puis revient à l'Opéra en 1801. Confronté au tout-puissant maître de ballet Pierre Gardel, Aumer choisit le Théâtre de la Porte-Saint-Martin, pour lequel il composera la plupart de ses ballets.

Face à la concurrence implacable que lui mène Gardel, Aumer quitte la France et est engagé à la cour de Cassel (1808-1814), puis à Vienne (1814-1820). En 1821, il revient à Paris et succède finalement à Louis Milon comme second maître de ballet (1826-1830).

Grâce à ses expériences à l'étranger, il renouvelle profondément le répertoire français qu'il inscrit définitivement dans le romantisme, comme son chef-d'œuvre Manon Lescaut (1830).

Son répertoire fait les beaux jours de l'Opéra de Paris jusqu'à l'arrivée du directeur Louis Véron en 1831.

Sa fille Sophie-Julie avait épousé en 1826 le danseur Étienne Leblond.

Œuvres[modifier | modifier le code]