Jean-Paul Willaime

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jean-Paul Willaime, né en 1947 à Charleville, docteur en sciences religieuses (1975) et docteur en sociologie (1984) de l’Université de Strasbourg, est directeur d’études à l’École pratique des hautes études (EPHE, section des sciences religieuses), titulaire depuis 1992 de la direction d’études « Histoire et sociologie des protestantismes » à la Sorbonne. Il a également été directeur de l’Institut européen en sciences des religions (EPHE, Paris), directeur du Groupe Sociétés, Religions, Laïcités (GSRL) et, de 2007 à 2011, Président de la Société internationale de sociologie des religions. Il est, entre autres, spécialisé en protestantisme contemporain, Œcuménismes chrétiens ; Laïcités et religions ; Théories et méthodes en sociologie des religions[1],[2].

Jean-Paul Willaime est membre des comités de rédaction de Archives de sciences sociales des religions (Paris), Social Compass (Louvain) et Journal of Contemporary Religion (Londres)

Il a élaboré la théorie de l’ultra-modernité autour de la question des pratiques de la laïcité en France et en Europe.

Il a été décoré de la légion d’honneur[3].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Livres[modifier | modifier le code]

  • 1986 Profession : pasteur. Sociologie de la condition du clerc à la fin du XXe siècle, Genève, Labor et Fides, 1986.
  • 1992 La précarité protestante. Sociologie du protestantisme contemporain, Genève, Labor et Fides, 1992.
  • 2005 Sociologie des Religions, Paris, PUF, 2005, 3e éd..
  • 2001 Sociologies et religion. Approches classiques (avec Danièle Hervieu-Léger), Paris, PUF, 2001.
  • 2003 Les mutations contemporaines du religieux (codirigé avec Jean-Robert Armogathe), Turnhout, Brepols, 2003.
  • 2004 Europe et religions. Les enjeux du XXIe siècle, Paris, Fayard, 2004.
  • 2005 Sociologie du protestantisme, Paris, PUF, 2005.
  • 2005 Des maîtres et des dieux. Écoles et religions en Europe (éd. en coll. avec Séverine Mathieu), Paris, Belin, 2005.
  • 2007 Religion and Education in Europe. Developments, Contexts and Debates (ed. with Robert Jackson, Siebren Miedema, Wolfram Weisse), Münster/New-York/München/Berlin, Waxmann, 2007.
  • 2007 Enseigner les faits religieux, quels enjeux ? (éd. avec Dominique Borne), Paris, Armand Colin, 2007.
  • 2008 Le retour du religieux dans la sphère publique. Vers une laïcité de reconnaissance et de dialogue, Lyon, Éditions Olivétan, 2008.
  • 2008 Religionskontroversen in Frankreich und Deutschland, Matthias Koenig/Jean-Paul Willaime Hg., Hamburg, Hamburger Édition, 2008.
  • 2009 Lumières, Religions, Laïcité (sous la direction de Louis Châtellier, Claude Langlois & Jean-Paul Willaime), Paris, Riveneuve éditions, 2009.
  • 2009 Les jeunes, l’école et la religion (sous la direction de Céline Béraud et Jean-Paul Willaime), Paris, Bayard, 2009.
  • 2010 Pluralisme religieux et citoyenneté (sous la direction de Micheline Milot, Philippe Portier et Jean-Paul Willaime), Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2010.

Articles[modifier | modifier le code]

Sociologie du protestantisme[modifier | modifier le code]

  • 1992 « Le protestantisme comme objet sociologique », Archives de Sciences Sociales des Religions, 1993, 82 (juillet-septembre), p. 159–178 (Leçon inaugurale à l'E.P.H.E. du 9.11.1992).
  • 1995 « Le protestantisme messin : un protestantisme fragmenté à la recherche de son identité », in Les Cahiers Lorrains, Revue trimestrielle de recherches régionales, 1995, no 2-3 juin, p. 189–202.
  • 1996 « Les responsabilités des femmes dans les Églises protestantes », Revue de Droit Canonique, Tome 46/1, 1996, p. 75–86.
  • 1996 « L’accès des femmes au pastorat et la sécularisation du rôle du clerc dans le protestantisme », Archives de Sciences Sociales des Religions, 1996, 94, avril-juin 1996, p. 29–45.
  • 1997 « Les femmes pasteurs en France : socio-histoire d’une conquête », in Ni Eve, ni Marie. Luttes et incertitudes des héritières de la Bible (Françoise Lautman éd.), Genève, Labor et Fides, 1997, p. 121–140.
  • 1999 « Le pentecôtisme : contours et paradoxes d’un protestantisme émotionnel », in Archives de Sciences Sociales des Religions, 44e année, 105, janvier-mars 1999, p. 5–28.
  • 1999 « Attitudes protestantes face aux médias », L’année canonique, Tome XLI, 1999, p. 57–70.
  • 2001 « L’éclosion d’un christianisme militant d’inspiration protestante : le monde évangélique et pentecôtiste », in Futuribles, no 260, janvier 2001, p. 73–79.
  • 2001 « Les recompositions internes au monde protestant : protestantisme "établi" et protestantisme "évangélique", in La globalisation du religieux (sous la direction de Jean-Pierre Bastian, Françoise Champion et Kathy Rousselet), Paris, L’Harmattan, 2001, p. 171–182.
  • 1999 « Les Églises protestantes et la démocratie », Revue de Droit Canonique, 1999
  • 2002 « Les pasteures et les mutations contemporaines du rôle du clerc », in CLIO, Histoire, Femmes et Sociétés, 2002,15, p. 69–83.
  • 2002 « Les apports de la sociologie à l’étude du protestantisme français contemporain », Bulletin de la Société d’Histoire du Protestantisme Français, Tome 148, oct.-nov.-décembre 2002, p. 1011–1033.
  • 2002 « Entre éthique de responsabilité et éthique de conviction : l’éthique sexuelle en débat dans le protestantisme français des années 1970-2000 », in Religion et sexualité (sous la direction de Jacques MAÎTRE et Guy MICHELAT), Paris, L’Harmattan, 2002, p. 59–72.
  • 2003 « Les réformes protestantes et la valorisation religieuse du travail » in Le travail dans l’histoire de la pensée occidentale (sous la direction de Daniel Mercure et Jan Spurk), Saint-Nicolas (Québec), Les Presses de l’Université Laval, 2003, p. 61–87.
  • 2004 « Le statut et les effets de la conversion dans le protestantisme évangélique », in Le protestantisme évangélique. Un christianisme de conversion (sous la direction de Sébastien FATH), Turnhout, Brepols, 2004, p. 167–178.
  • 2007 « Ce que l’Europe fait au protestantisme, ce que le protestantisme fait à l’Europe », in L’espace public européen à l’épreuve du religieux (François Foret éd.), Bruxelles, Institut d’Études Européennes, Éditions de l’Université de Bruxelles, 2007, p. 109–124.
  • 2008 « L’intégration des adventistes du septième jour à la Fédération Protestante de France », in Ces protestants que l’on dit adventistes (sous la direction de Fabrice Desplan et Régis Dericquebourg), Paris, L’Harmattan, 2008, p. 89–99.
  • 2010 « Calvinisme et capitalisme : histoire et actualité d’un débat », in Calvin de la Réforme à la modernité (sous la direction de François Clavairoly), Paris, Presses Universitaires de France, 2010, p. 103–124.

Sociologie générale du religieux[modifier | modifier le code]

  • « Le croire, l'acteur et le chercheur » Introduction au dossier "croire et modernité", Archives de Sciences Sociales des Religions, 1993, 81 (janvier-mars), p. 7–16.
  • « Les métamorphoses contemporaines du croire à la lumière d'enquêtes récentes », Archives de Sciences Sociales des Religions, 1993, 82 (avril-juin), p. 239–245.
  • « La religion civile à la française et ses métamorphoses », Social Compass, Vol. 40(4), 1993, p. 571–580.
  • « Les définitions sociologiques de la secte », in Les « sectes » et le droit (sous la direction de Francis Messner), Paris, P.U.F., 1999, p. 21–46.
  • « Le christianisme : une religion de l’avenir de la religion ? », in René Rémond (sous la direction de), Les grandes inventions du christianisme, Paris, Bayard Éditions, 1999, p. 227–246.
  • « De l’inscription territoriale du religieux à sa prise en charge individuelle et subjective : les mutations du religieux chrétien en Occident », Archives de Sciences Sociales des Religions, 44e année, 107, juillet-septembre 1999, p. 139–145.
  • « La religion : un lien social articulé au don » in Qu’est-ce que le religieux ? Religion et politique, Revue du Mauss semestrielle, no 22, Second semestre 2003, p. 247–268.
  • « L’approche sociologique des faits religieux », in « Les Actes de la DESC0 », Religions et Modernité, Actes de l’Université d’Automne organisé à Guebwiller les 27-30 octobre 2003, Paris, ministère de la Jeunesse, de l’Éducation et de la Recherche, Programme national de pilotage, Direction de l’Enseignement Scolaire, Scérén, CRDP, Académie de Versailles, 2004
  • « La sécularisation : une exception européenne ? Retour sur un concept et sa discussion en sociologie des religions », Revue Française de Sociologie, 2006, 47-4, p. 755–783.
  • « L’évolution de la place du religieux dans la société », Cahiers français no 340, septembre-octobre 2007, p. 3–7.
  • « De l’édifice cultuel au centre religieux plurifonctionnel : les mutations contemporaines des fonctions et représentations du lieu de culte », in Les lieux de culte en France et en Europe. Statuts, Pratiques, Fonctions (Magalie Flores-Lonjou, Francis Messner Editors), Leuven-Paris-Dudley Ma, Peeters, 2007 (Law and Religious Studies 3), p. 39–54.
  • « Hérésie et pluralisme dans l’Europe du XXIe siècle », in Michel Servet (1511-1553). Hérésie et pluralisme du XVIe au XXIe siècle. Actes du colloque de l’École Pratique des Hautes Études, 11-15 décembre 2003, réunis par Valentine Zuber, Paris, Honoré Champion, 2007, p. 307–318.
  • « La religion, un lien social articulé au don », in La société vue du don. Manuel de sociologie anti-utilitariste appliquée (sous la direction de Philippe Chanial), Paris, La Découverte, 2008, p. 461–478.
  • « Les reconfigurations de la religion et de sa critique dans l’ultramodernité contemporaine » in Tackling blasphemy, insult and hatred in a democratic society/Blasphème, injure et haine : la réponse de la société démocratique, Strasbourg, Commission de Venise/Conseil de l’Europe, 2008, p. 313–321.
  • « Individus, Communauté, Société », in Semaines Sociales de France, Les religions. Menace ou espoir pour nos sociétés ?, Paris, Bayard, 2009, p. 116–140.
  • « La communauté : une utopie qui travaille toujours le lien social », Postface à Faire communauté en société. Dynamique des appartenances collectives (sous la direction d’Ivan Sainsaulieu, Monika Salzbrunn et Laurent Amiotte-Suchet, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2010, p. 233–237.

Les œcuménismes chrétiens[modifier | modifier le code]

  • « L’ambivalence œcuménique de Jean-Paul II. Entre la restauration catholique et la promotion des dialogues », in Tous les chemins ne mènent plus à Rome. Les mutations actuelles du catholicisme (sous la direction de René LUNEAU et de Patrick MICHEL), Paris, Albin Michel, 1995, p. 191–224.
  • « Les protestantismes et les œcuménismes ». Contributions (101 pages) au Tome XIII de l’Histoire du Christianisme (sous la direction de Jean-Marie MAYEUR), Paris, Desclée, 2000, 799 p.
  • « L’ultramodernité sonne-t-elle la fin de l’œcuménisme ? », Recherches de science religieuse, Tome 89/2, avril-Juin 2001, p. 177–204.
  • « Le mode d’exercice de l’autorité religieuse dans le christianisme contemporain : divergences confessionnelles et recompositions séculières » in Les transformations de l’autorité religieuse (sous la direction de Martine COHEN, Jean JONCHERAY et Pierre-Jean LUIZARD), Paris, L’Harmattan, 2004, p. 53–69.
  • « Œcuménisme chrétien et Europe », in Cultures religieuses, Églises et Europe (sous la direction de Jean-Dominique Durand), Paris, Éditions Parole et Silence, 2008, p. 169–194.

Europe, laïcités et religions[modifier | modifier le code]

  • « La laïcité culturelle. Un patrimoine commun à l’Europe ? », in Fragile démocratie. Politique, cultures et religions (sous la direction de Jean Weydert), Paris, Bayard Éditions, 1998, p. 67–78.
  • « Unification européenne et religions » in Jean Baudoin et Philippe Portier (sous la direction de), La Laïcité. Une valeur d’aujourd’hui ? Contestations et renégociations du modèle français, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2001, p. 133–144.
  • « Les formes de coopération des organisations et acteurs religieux en Europe entre œcuménismes et quêtes identitaires », in Commissariat Général du Plan/Institut Universitaire de Florence/Chaire Jean Monnet d’études européennes, Croyances religieuses, morales et éthique dans le processus de construction européenne, Paris, La Documentation Française, mai 2002, p. 83–102.
  • « L’Europe est-elle laïque ? » in Le nouvel état de l’Europe (sous la direction de Mario Dehove), Paris, La Découverte, 2004, p. 21–23.
  • « Peut-on parler de “laïcité européenne ?” » in La laïcité à l’épreuve. Religions et libertés dans le monde (dirigé par Jean Baubérot), Paris, Universalis, 2004, pp.53-63.
  • « Cultures, religions, laïcités. Divergences et convergences des modèles nationaux, in Alain Bergounioux, Pascal Cauchy, Jean-François Sirinelli, Laurent Wirth (dir.), "Faire" des Européens ? L'Europe dans l'enseignement de l'histoire, de la géographie et de l'éducation civique, Paris, Delagrave, 2006, p. 69–82."
  • « Les reconfigurations ultramodernes du religieux en Europe », in L’espace public européen à l’épreuve du religieux (François Foret éd.), Bruxelles, Institut d’études européennes, Éditions de l’Université de Bruxelles, 2007, pp. 31-50.
  • « Les formes de la laïcité dans l’Union européenne », Cahiers français n°340, septembre-octobre 2007, pp. 26-31.
  • « La pluralité religieuse de l’Europe : une dimension constitutive de son identité », in Europe des cultures et culture européenne : communauté et diversité (Université européenne d’été de l’Université Paris 7 Diderot, contributions rassemblées par Julia Kristeva et Frédéric Ogée), Paris, Hachette, 2008, pp. 73-85.
  • « Les laïcités belge et française au défi de la laïcité européenne », in François Foret éd., Politique et religion en France et en Belgique, Bruxelles, Editions de l’Université de Bruxelles, 2009, pp. 161-177.
  • « La laicità in Europa », in il Mulino, Rivista bimestrale di cultura e di politica, Anno LVIII, N° 445, 5/09, 2009, pp. 763-772.
  • « Pour une sociologie transnationale de la laïcité dans l’ultramodernité contemporaine », in Archives de Sciences Sociales des Religions n°146, avril-juin 2009, pp. 201-218.

France, laïcité et religions[modifier | modifier le code]

  • « Le modèle républicain français d’intégration face à la pluralité religieuse contemporaine », in Bulletin d’Histoire Politique : « La laïcité au Québec et en France », Vol. 13, n°3, printemps-été 2005, pp. 55-67.
  • « 1905 et la pratique d’une laïcité de reconnaissance sociale des religions », Archives de Sciences Sociales des Religions, 129, janvier-mars 2005, pp. 67-82.
  • « Religion et politique en France dans le contexte de la construction européenne », French Politics, Culture & Society, Vol.25, N°3, Winter 2007, pp. 37-61.
  • « Les laïcités belge et française au défi de la laïcité européenne », in François Foret éd., Politique et religion en France et en Belgique, Bruxelles, Editions de l’Université de Bruxelles, 2009, pp. 161-177.

École et religions[modifier | modifier le code]

  • « École et religions : une nouvelle donne ? », in Revue Française de Pédagogie N°125, Octobre-Novembre-Décembre 1998, pp. 7-20.
  • L’enseignement religieux à l’école publique dans l’Est de la France : une tradition entre déliquescence et recomposition », Social Compass, Vol. 47, 2000/3, p. 383–395.
  • « L’enseignement des faits religieux : perspectives européennes », in « Les Actes de la DESC0 », L’enseignement du fait religieux, Actes du séminaire national interdisciplinaire organisé à Paris les 5, 6 et 7 novembre 2002, Paris, Ministère de la Jeunesse, de l’Education et de la Recherche, Programme national de pilotage, Direction de l’Enseignement Scolaire, Scérén, CRDP, Académie de Versailles, 2003, p. 115–134.
  • « L’enseignement du fait religieux à l’école française : conséquences et défis du rapport Debray », in Quelle formation pour l’éducation à la religion ? (sous la direction de Fernand Ouellet), Les Presses de l’Université Laval (Québec), 2004, p. 85–104.
  • « Les rapports religion, éducation, laïcité : quels enjeux, hier et aujourd’hui pour les politiques éducatives dans le monde ? » in Education, Religion et Laïcité. Tome 1. Des concepts aux pratiques : enjeux d’hier et d’aujourd’hui (coordonné par Abdel Rahamane Baba-Moussa), Paris, Association francophone d’éducation comparée, « Education comparée n°61 », 2007, p. 11–21.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Sur le site de l'IESR
  2. Sur le site du GSRL
  3. La Croix