Jean-Paul Beaulieu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Beaulieu

Jean-Paul Beaulieu C.A. (plus souvent prénommé Paul) (22 janvier 1902-14 novembre 1976) fut un comptable agréé et homme politique fédéral et provincial du Québec.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Saint-Paul-de-l'Île-aux-Noix dans la région de la Montérégie, Jean-Paul Beaulieu est le fils d'Alexandre-Josaphat Beaulieu (qui fut directeur de l’Académie Commerciale catholique de Saint-Jean[1]) et de Rose de Lima Dubois. M. Beaulieu étudia à l'Université de Montréal et à l'Université McGill. En 1929, il obtint un diplôme en sciences commerciales de McGill. En 1929, il fonde le bureau de comptable Beaulieu, Choquette et Dugré et devient représentant du Bureau des examinateurs de l'Ordre des comptables agréés à l'Université de Montréal[2].

Élu député de l'Union nationale dans la circonscription provinciale de Saint-Jean—Napierville lors d'une élection partielle tenue en 1941, il fut réélu dans Saint-Jean en 1944, 1948, 1952 et en 1956. Durant sa carrière provinciale, il fut ministre de l'Industrie et du Commerce de 1944 à 1960 dans les cabinets Duplessis, Sauvé et Barrette. Il fut défait en 1960 et en 1962 par le libéral Philodor Ouimet.

Élu député du Parti progressiste-conservateur du Canada dans la circonscription fédérale de Saint-Jean—Iberville—Napierville en 1965. Il fut défait dans Saint-Jean en 1968. Durant sa carrière fédérale, il fut porte-parole en matière d'Industrie de 1966 à 1967.

Comme homme politique, Beaulieu se serait démarqué par ses talents d'orateur et de critique économique[3]. On lui attribue un rôle particulièrement dynamique dans le développement de son conté (Saint-Jean su le Richelieu) et dans l'établissement des liens commerciaux du Québec avec l'étranger. Par ailleurs, il aurait joué un rôle notable dans le choix du fleurdelysé comme drapeau du Québec[4],[3].

Il décède à Montréal à l'âge de 74 ans.

Prix et distinctions reçu par Paul Beaulieu
Année
Honneur
Organisme
1945 Doctorat honorifique Université de Montréal
1951 Doctorat honorifique Université Laval
1955 Médaille de vermeil Ville de Paris

Archives[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Commission de toponymie du Québec , rue Beaulieu
  2. Assemblée nationale du Québec, J-Paul Beaulieu (1902-1976), biographie
  3. a et b ,Jean-Paul Coupal(2014) Une histoire de Saint-Jean-sur-Richelieu. L'Âge de la Némésis [1](consulté le 29 décembre 2014)
  4. Michel Bissonnet, président de l'Assemblée nationale (2008)60e anniversaire de l'adoption du drapeau du Québec (Point de presse, lundi 21 janvier 2008, 15 h)[2]
  5. Fonds J.-Paul Beaulieu (P165) - Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]