Jean-Paul Bachy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean-Paul Bachy
Jean-Paul Bachy lors de la campagne des élections régionales 2010.
Jean-Paul Bachy lors de la campagne des élections régionales 2010.
Fonctions
Président du conseil régional de Champagne-Ardenne
En fonction depuis le 28 mars 2004
Réélection 21 mars 2010
Prédécesseur Jean-Claude Étienne
Maire de Sedan
1995 - 2004
Prédécesseur Claude Vissac
Successeur Dominique Billaudelle
Député de la 3e circonscription des Ardennes
23 juin 19881er avril 1993
Élection 12 juin 1988
Législature IXe
Prédécesseur Gilles Charpentier (indirectement)
Successeur Claude Vissac
Biographie
Date de naissance 30 mars 1947 (67 ans)
Lieu de naissance Charleville (France)
Nationalité Française
Parti politique PS puis Divers gauche

Jean-Paul Bachy, né le 30 mars 1947 à Charleville (actuelle Charleville-Mézières) dans les Ardennes, est un homme politique français.

Études et carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Après avoir intégré le lycée Chanzy de Charleville-Mézières, puis le lycée François-Ier de Fontainebleau, il rejoint le lycée Henri-IV, à Paris. Il poursuit ses études à la faculté de lettres de la Sorbonne, où il est licencié de lettres. Il est également diplômé de l'institut d'études politiques de Paris et de l'institut des sciences sociales de Paris.

Sociologue de formation, il est attaché au centre de recherche en sciences sociales du travail, de 1970 à 1974. Cette année-là, il devient maître de conférences au conservatoire national des arts et métiers, fonction qu'il exerce toujours malgré un intermède entre 1984 et 1993[1].

Le 5 octobre 2013, lors des 20 ans de l'IIT BTP] (École d'Ingénieur du Cnam basée à Reims), il devient parrain de la 20e promotion de l'école, promotion André Le Nôtre.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Délégué national du Parti socialiste au travail et à l'emploi de 1974 à 1981, il est également membre du conseil national du PS durant plusieurs années.

En région Champagne-Ardenne, il devient également, à partir de 2004, président du conseil régional.

Lors des élections législatives de 2007, il se présente en dissidence en tant qu'« homme libre » face à Gisèle Dessieux, la candidate du MRC, soutenue officiellement par le parti socialiste en vertu des accords passés durant élection présidentielle, réservant quelques circonscriptions au parti de Jean-Pierre Chevènement[2]. Il est alors exclu du PS, comme 17 autres membres dissidents socialistes[3]. Candidat dans la troisième circonscription des Ardennes sous l'étiquette divers gauche, il est battu dès le premier tour par le député UMP sortant, Jean-Luc Warsmann, en rassemblant un peu moins de 25 % des suffrages exprimés[4].

En 2008, il est candidat aux élections sénatoriales. Suite à la bonne tenue de la gauche aux élections municipales à Charleville-Mézières, Sedan et Revin, il arrive troisième au premier tour. Au second, il manque de peu (23 voix) de ravir à Marc Laménie son siège de sénateur[5].

Candidat à un nouveau mandat, avec le soutien de son ancien parti, il s'engage dans la bataille des élections régionales de 2010 dans une des « sept régions où l'UMP rêve de victoire »[6]. Après plusieurs sondages le donnant assez facilement gagnant au second, aussi bien en triangulaire qu'en duel[7],[8], il rassemble 31 % des suffrages au soir du premier tour contre 31,8 % à son adversaire de la droite Jean-Luc Warsmann et 15,9 % pour le Front national. Entre les deux tours, sa liste fusionne avec celle d'Europe écologie menée par Éric Loiselet qui avait fait 8,5 % au premier tour[9].

En juin 2011, il apporte son soutien à François Hollande pour la primaire présidentielle socialiste, bien que son exclusion du PS se soit faite alors que ce dernier était premier secrétaire du parti[10].

Mandats[modifier | modifier le code]

Mandats actuels[modifier | modifier le code]

Anciens mandats[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Site officiel du conseil régional, « Le président de la région » (consulté le 5 mars 2010)
  2. Section du PS de Vouziers, « Jean-Paul Bachy : tous derrière et lui devant ! »,‎ 22 mai 2007 (consulté le 5 mars 2010)
  3. L'Union, « Jean-Paul Bachy, l'anti-Frêche »,‎ 27 février 2010 (consulté le 5 mars 2010)
  4. Ministère de l'intérieur, « Résultats législatives 2007, 3e circ. des Ardennes » (consulté le 5 mars 2010)
  5. Ministère de l'intérieur, « Résultats sénatoriales 2008, Ardennes » (consulté le 5 mars 2010)
  6. Le Figaro, « Sept régions où l'UMP rêve de victoire »,‎ 23 septembre 2009 (consulté le 20 mars 2010)
  7. Le Figaro, « Champagne-Ardenne : la gauche en position favorable »,‎ 22 février 2010 (consulté le 20 mars 2010)
  8. L'Union, « Sondage / Jean-Paul Bachy remporterait les élections régionales » (consulté le 20 mars 2010)
  9. L'Union, « Régionales 2010 / Bachy rassemble toute la Gauche »,‎ 16 mars 2010 (consulté le 20 mars 2010)
  10. « 2012 : Jean-Paul Bachy soutiendra François Hollande », sur L'Est-Éclair,‎ 7 juin 2011 (consulté le 29 juin 2011)