Jean-Paul Aubé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Portrait de Jean-Paul Aubé et son fils (1882) par Paul Gauguin, Petit Palais, Paris.
Monument à Léon Gambetta (1888), cour Napoléon au palais du Louvre, Paris, dans son état original.

Jean-Paul Aubé, né à Longwy le 3 juillet 1837 et mort à Capbreton en 1916, est un sculpteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-Paul Aubé fait ses études à l'école des beaux-arts de Paris auprès d'Antoine Laurent Dantan et de Francisque Duret. En 1866, il réalise un voyage en Italie qui développe chez lui une influence du style néo-renaissance puis néo-baroque. Il expose au Salon des artistes français où il remporte deux médailles d'or en 1874 et 1876. Il produit ensuite des bustes et des monuments.

Il est professeur à l'école des beaux-arts de Paris. Parmi ses élèves on peut distinguer Gaston Lachaise, Charles Virion, et Jean Baffier.

Il est nommé chevalier de la Légion d'honneur en 1888, puis élevé au rang d'officier en mai 1910.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Inauguré le 14 juillet 1888 dans la cour Napoléon au palais du Louvre[2]. Ce monument de 27 mètres est composé d'un obélisque ceint de groupes allégoriques et de la statue de Gambetta, surmonté par l'allégorie des droits de l'homme. les éléments en bronze sont détruits par le gouvernement de Vichy pour récupération des métaux non ferreux. Le reste du monument est définitivement démonté de la cour Napoléon en 1954. Un fragment du groupe central est réérigé en 1982 dans le square Édouard-Vaillant, situé derrière la mairie du 20e arrondissement.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Fiche sur le site e-monumen.net
  2. Devant l'emplacement actuel de la pyramide.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Guillaume Peigné, Dictionnaire des sculpteurs néo-baroques français (1870-1914), p. 54-62, Éditions CTHS (collection Format no 71), Paris, 2012 (ISBN 978-2-7355-0780-1) ; p. 565

Liens externes[modifier | modifier le code]