Jean-Michel Thierry

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Thierry.

Jean-Michel Thierry (né le 13 août 1916 à Bagnères-de-Luchon[1], mort en 2011[2]), parfois Michel Thierry ou Jean-Michel Thierry de Crussol, est un médecin et un historien de l'art[3]. Il a été chargé de cours à l'INALCO (culture et art arméniens) et chargé de conférences à l'École pratique des hautes études (arts chrétiens de Transcaucasie).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Michel Thierry, Le couvent arménien d'Hoṙomos, Éd. Peeters, 1980 (ISBN 978-2801701225).
  • Patrick Donabédian et Jean-Michel Thierry, Les arts arméniens, Éditions Mazenod, Paris, 1987 (ISBN 2-85088-017-5).
  • Jean-Michel Thierry, Monuments arméniens du Vaspurakan, P. Geuthner, coll. « Bibliothèque archéologique et historique » (no 129), Paris, 1989 (ISBN 978-2-7053-0556-4[à vérifier : isbn invalide]).
  • Jean-Michel Thierry, Églises et couvents du Karabagh, Catholicossat arménien de Cilicie, 1991.
  • Michel Thierry, Répertoire des monastères arméniens, Brepols, Turnhout, 1993 (ISBN 978-2-503-50329-5).
  • Jean-Michel Thierry, L'Arménie au Moyen Âge, Zodiaque, 2000 (ISBN 9782736902681).
  • Jean-Michel Thierry de Crussol, Monuments arméniens de Haute-Arménie, CNRS, Paris, 2005 (ISBN 9782271061874).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « L'Arménie au Moyen Âge », sur http://www.decitre.fr/ (consulté le 12 février 2012).
  2. « Jean-Michel Thierry », sur ACAM (consulté le 12 février 2012).
  3. « Jean-Michel Thierry de Crussol » (consulté le 12 février 2012).