Jean-Michel Salanskis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jean-Michel Salanskis (né le 5 avril 1951) est un philosophe français, qui a eu une formation de mathématicien à l'origine. Il a obtenu un DEA de mathématiques pures en 1973, et a été reçu à l'agrégation de mathématiques la même année (rang 39ème). Il étudie ensuite la philosophie avec Jean-François Lyotard. En 1985, il entre au CNRS en philosophie, puis soutient une thèse en épistémologie sur "Le continu et le discret". Il s'attache à développer une méthode philosophique personnelle, l'éthanalyse, qui décrit les partages de sens de la culture. Il est professeur de Philosophie des sciences, Logique et Épistémologie à l’Université Paris X Nanterre.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • 1996 - Heidegger, éd. les Belles Lettres.
  • 1997 - Le Temps du Sens, éd. Hyx.
  • 1998 - Husserl, éd. les Belles Lettres.
  • 1999 - Le constructivisme non standard, éd. Presses universitaires du Septentrion.
  • 2003 - Extermination, loi, Israël. Ethanalyse du fait juif, éd. les Belles Lettres.
  • 2004 - Talmud, science et philosophie, éd. les Belles Lettres.
  • 2006 - Lévinas vivant, éd. les Belles Lettres.
  • 2007 - Territoires du sens, éd. Librairie Philosophique Vrin.
  • 2008 - Philosophie des mathématiques, éd. Librairie Philosophique Vrin.
  • 2009 - Vivre avec les mathématiques, éd. du Seuil.
  • 2009 - La Gauche et l'égalité, éd. Presses Universitaires de France.
  • 2009 - Heidegger, le mal et la science, éd. Klincksieck.
  • 2010 - Derrida, éd. les Belles Lettres.
  • 2011 - Le monde du computationnel, éd. Encre marine.
  • 2013 - L’Herméneutique formelle. L’Infini, le Continu, l’Espace, éd. Klincksieck.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]