Jean-Michel Guenassia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jean-Michel Guenassia

Nom de naissance Jean-Michel Guenassia
Activités écrivain
Naissance 1950
Langue d'écriture française
Genres roman
Distinctions Prix Goncourt des lycéens 2009

Jean-Michel Guenassia est un écrivain français, né en 1950 à Alger[1]. Son roman Le Club des incorrigibles optimistes a obtenu le Prix Goncourt des lycéens en novembre 2009.

Parcours[modifier | modifier le code]

Avocat pendant six ans, Jean-Michel Guenassia vit de sa plume en écrivant des scénarios pour la télévision. Il publie un roman policier en 1986, Pour cent millions (éditions Liana Lévi, prix Michel-Lebrun), dont il dit « Je ne le renie pas, ... mais je n'ai pas donné suite, il me fallait autre chose », puis fait jouer quelques pièces de théâtre[2], notamment Grand, beau, fort, avec des yeux noirs brûlants..., en 2008 à Avignon[3]. Son éditeur Albin Michel présente cependant Le Club des incorrigibles optimistes publié en 2009 comme le premier roman d'un inconnu de 59 ans[4].

En 2012, il publie un second roman, La Vie rêvée d'Ernesto G.

Le Club des incorrigibles optimistes[modifier | modifier le code]

Le Club des incorrigibles optimistes est sorti en août 2009 aux Éditions Albin Michel[5].
Dans ce livre de près de 800 pages, Jean-Michel Guenassia a eu l'ambition d'écrire à la fois le « roman d'une génération » en reconstituant avec minutie les années 1960 (la guerre froide, la question algérienne, l'apparition du rock and roll...) et la « chronique mélancolique d'une adolescence ». Le titre se justifie par le lieu déterminant du roman, l'arrière-salle d'un bistrot parisien fréquenté par Joseph Kessel et par Jean-Paul Sartre, où se retrouvent des hommes qui ont fui le communisme des pays de l'est (Igor, ancien médecin russe menacé par les purges staliniennes, Pavel ancien diplomate tchèque...) mais qui sont tous « d'incorrigibles optimistes »[6].

Le roman a été salué par la critique unanime (Télérama, Le Point, L'Express, le Nouvel Observateur...) et a trouvé un large public. Il a été couronné par le Prix Goncourt des lycéens le 9 novembre 2009[7] et par le Prix 2010 des lecteurs de Notre Temps.

Scénariste[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Auteur

Œuvres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]