Jean-Marie Londeix

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jean-Marie Londeix, né à Libourne (Gironde) le 20 septembre 1932 est un saxophoniste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Élève de Marcel Mule et de Jean Rivier, il est premier prix au Conservatoire de Paris en 1953 (classe de Marcel Mule)[1], puis professeur de saxophone au conservatoire de Dijon durant dix-huit ans, et enfin au conservatoire de Bordeaux. Invité régulièrement dans des universités américaines et dans divers pays, il se fait le défenseur de son instrument dans le répertoire classique.

Il a fondé un quatuor de saxophones nommé l'Ensemble de saxophones Français avec Roland Audefroy, Guy Lacour et Jacques Melzer, puis l'Ensemble de Saxophones de Bordeaux, formé de douze saxophones.

Il a écrit trois ouvrages sur le répertoire du saxophone, mais aussi une méthode en 5 volumes, des études, des pièces didactiques et de nombreuses transcriptions. Il a sollicité de nombreux compositeurs dont il a créé les œuvres. Entre autres la Sonate d'Edison Denisov. Il n'a cessé de faire évoluer le répertoire du saxophone, travaillant avec notamment Christian Lauba ou François Rossé au développement d'un répertoire idiomatique spécifique. Il s'est particulièrement intéressé aux possibilités musicales ouvertes par le développement des nouvelles techniques.

Il a fondé en 1971 l’AsSaFra (ASsociation des SAxophonistes de FRAnce), « la première association d’instrumentistes jamais formée dans le monde » selon ses propres termes. Son association a joué un rôle indéniable dans la place du saxophone dans le monde d'aujourd'hui. L'AsSaFra existe toujours et est devenue aujourd'hui l'A.SAX (Association des SAXophonistes).

Discographie (partielle)[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Jean-Marie Londeix, maître du saxophone moderne,James Umble, Editions Roncorp (États-Unis), 2000

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sax, Mule & Co, Jean-Pierre Thiollet, H & D, 2004, p. 216. ISBN 2 914 266 03 0