Jean-Marie Ducharme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jean-Marie Ducharme, (19 juillet 1723 – 20 juillet 1807), est un négociant de fourrures et un homme politique du Bas-Canada.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il devint un négociant de fourrure comme son père avant lui. Il quitta sa ville natale de Lachine pour arpenter l'ouest canadien du côté de Fort Duquesne à Monongahela (aujourd'hui Pittsburg dans l'État de Pennsylvanie). En 1763, sous le régime anglais, Jean-Marie Ducharme trafique clandestinement des munitions contrevenant l'interdiction britannique. Il finit par se faire prendre et emprisonné à Montréal. En 1772, il commerce avec les Amérindiens de la Nation Osages entre la baie des Puants et le fleuve Missouri en Louisiane espagnole, anciennement Louisiane française jusqu'en 1763. Il a failli se faire prendre par les troupes espagnoles, il a eu le temps de s'échapper vers Montréal mais son stock de fourrures fut confisqué. En 1779-1780, il a aidé à mener une expédition militaire britannique contre les Espagnols à Saint-Louis.

Après s'être retiré du commerce des fourrures, Jean-Marie Ducharme a représenté le comté de Montréal à l'Assemblée législative du Bas-Canada de 1796 à 1800 lors de la deuxième législature du Bas-Canada. Jean-Marie Ducharme est mort à Lachine en 1807. Son fils Dominique Ducharme a également fait le commerce des fourrures et plus tard a servi avec distinction pendant la guerre de 1812.

Liens externes[modifier | modifier le code]