Jean-Marie Cuoq

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean-Marie Cuoq
Jean-Marie Cuoq en 2013
Jean-Marie Cuoq en 2013
Biographie
Date de naissance 21 septembre 1968 (45 ans)
Lieu de naissance Drapeau de la France Borée (Ardèche)
Nationalité Drapeau de la France Française
Carrière professionnelle en rallye
Années d'activité depuis 1998
Statistiques
Dép. Vic. Pod. E.S.
WRC 3 0 0 0
Palmarès
1er 2e 3e
France 1 - 1
France Terre 5 1
Jean-Marie Cuoq au rallye de la Ville d’Annonay 2005 avec sa 206 WRC.
Jean-Marie Cuoq au rallye Terre de l’Auxerrois 2007 avec sa 307 WRC.

Jean-Marie Cuoq est un pilote de rallye ardéchois, originaire de Borée (Ardèche).

Biographie[modifier | modifier le code]

Avant 1998 - Coupe de France des Rallyes[modifier | modifier le code]

1998 à 2003 - Coupe de France et trophée FERODO[modifier | modifier le code]

Sur le plan national, Jean-Marie Cuoq s’est tout d’abord illustré en remportant la Finale de la Coupe de France des Rallyes 1998, qui se déroulait à Tournus, avec sa Renault Mégane Maxi qu’il découvrait. Sa deuxième victoire importante eut lieu au Rallye du Rouergue 2001 sur sa Peugeot 306 Maxi, épreuve comptant pour le Championnat de France des rallyes.

Jean-Marie fut également le vainqueur de la Coupe de France des Rallyes 2003 avec sa Citroën Xsara kit-car

2004 à 2006 - Championnat de france des rallyes Terre[modifier | modifier le code]

Titré Champion de France des Rallyes sur terre 2005 avec sa Peugeot 206 WRC, titre remporté une nouvelle fois en 2006 à bord de sa Peugeot 307 WRC. Ce titre lui avait échappé en 2004 à cause du manque de fiabilité de sa Subaru Impreza WRC.

Jean-Marie gagne son deuxième rallye en Championnat de France Asphalte en 2006 au Rallye du Touquet, et son 3e au Critérium des Cévennes la même année, 5 ans après sa victoire au Rallye du Rouergue.

2007 - WRC, Championnat de France Asphalte et Terre[modifier | modifier le code]

Janvier 2007, Jean-Marie participe au 75 ème Rallye Monte-Carlo qui a fait son retour en Ardèche après 10 ans d’absence. Il termine le rallye à la 9e place[1] derrière les cadors du WRC se permettant de signer un 6e temps scratch dans Saint-Bonnet devant Sébastien Loeb et un 3e temps scratch dans St-Martial - Le Chambon-Beleac de nuit.

2007 est bel et bien une année faste pour Jean-Marie. En effet, après s’être frotté aux ténors du WRC, il participe aux deux Championnats de France (Asphalte et Terre), espérant conquérir le double sacre de Champion de France des Rallyes.

2008 / 2009 - Suspension de licence[modifier | modifier le code]

Participe au Rallye Monte-Carlo 2008 au volant de sa 307 WRC.

Le 6 février 2008, Jean-Marie Cuoq et David Marty (copilote de Jean-Marie Cuoq) sont déchus de leur titre de Champions de France des rallyes Asphalte par la FFSA, pour avoir eu un carnet de notes de l’année précédente dans l’habitacle de la voiture de reconnaissance lors des reconnaissances du Rallye du Var.

Ils sont également suspendus de toutes licences de compétition automobile pour une durée de 24 mois dont 12 assortis du sursis, en raison d’infractions répétées à la réglementation des reconnaissances lors du Championnat de France des Rallyes 2007[2] (les reconnaissances illicites sont assimilables à du dopage dans le monde des rallyes). Lors de la convocation par la FFSA le 24 janvier 2008, David Marty a avoué que l’équipage s’est livré à des reconnaissances illicites sur plusieurs épreuves du Championnat de France des rallyes Asphalte 2007

(sans toutefois apporter la moindre preuve à ses propos).[réf. nécessaire]

2010 / 2011 - Le retour à la compétition[modifier | modifier le code]

Jean-Marie Cuoq au Terre de l'Auxerrois 2010

En 2010, le team Rallye Cuoq disposait d’une 206 WRC, de deux 307 WRC et de la Ford Focus de Laurent Carbonaro. Jean-Marie Cuoq utilisait majoritairement la 206 en Championnat de France des rallyes sur Terre et la 307 en Mondial. En 2010, JMC Remporte plusieurs courses de son programme en championnat de France des rallyes terres et remporte le championnat 2010 sur une 206 WRC.

En 2011, il participe à quelques épreuves de la Coupe de France des rallyes sur sa Peugeot 306 Maxi, et fait son retour en championnat Asphalte lors du Critérium des Cévennes sur une Peugeot 206 WRC. Il y réalise une belle prestation avant que la mécanique ne le contraigne à l’abandon alors qu’il était en tête.

2012 - Le retour en championnat de France[modifier | modifier le code]

La Ford Focus au Rallye du Limousin 2012
La Ford Focus au Rallye du Limousin 2012
Jean-Marie Cuoq au Rallye du Limousin 2013 avec sa Citroën C4 WRC.

Après sa belle performance au rallye des Cévennes en 206 WRC, Jean-Marie Cuoq effectue son « vrai » retour en championnat de France des rallyes en 2012 avec une Ford Focus RS WRC. Il devient Champion de France des rallyes lors de l'avant dernière épreuve de la saison: le rallye des Cévennes au volant de sa Ford Focus WRC.


2013 - Objectif: champion de France Terre et Asphalte[modifier | modifier le code]

Il se fixe comme but alors de décrocher un ou plusieurs titre(s) nationaux, tout en apprenant la maniement de la Citroën C4 WRC. Il entame la saison par une seconde place au rallye du Touquet puis encore une autre au rallye Lyon-Charbonnières, avant de décrocher une première victoire au rallye du Limousin. Il abandonnera au rallye des Vins de Macon puis décrochera une deuxième victoire de la saison au rallye du Rouergue. Mais pas de chance cette année, Jean-Marie devra de nouveau abandonner au rallye du Mont-Blanc, qui marquera la fin de sa participation au championnat de France Asphalte. Pendant ce temps sur la terre, il abandonne sur sortit de route au Terre des Causse avant de terminé second au Terre de Langres derrière Weijs Hans, mais celui ci ne marquant pas de point au championnat, Jean-Marie prend les points de la victoire. Il gagnera au Terre de l'Auxerrois puis terminera deuxième au Terre de Lozère. En gagnant au Terre des Cardabelles ainsi qu'au Terre de Vaucluse, il vient de décrocher son cinquième titres de champion de France terre.

Poursuites pour recel[modifier | modifier le code]

Début 2010, Jean-Marie Cuoq est poursuivi pour recel de pièces mécaniques de moteurs destinés à la compétition. Pièces volées entre 2006 et 2008 chez le constructeur ardéchois Pipo Moteurs. Il était cité à comparaître devant le tribunal correctionnel de Privas le 11 juin 2010[3].

Le 20 mai 2011, dans son réquisitoire le procureur de la République demande des peines d’amendes comprises entre 5000 et 15 000 € à l’encontre de Jean-Marie Cuoq, pour recel de vol de pièces automobiles[4] et le 17 juin 2011, dans son jugement, le Président du tribunal correctionnel de Privas condamne Jean-Marie Cuoq à une amende de 4 000 €[5].

Palmarès (au 31/12/2013)[modifier | modifier le code]

Titres[modifier | modifier le code]

(nb: seuls avant lui Jean-Luc Thérier et Bruno Saby ont réussi à remporter les titres nationaux asphalte et terre)

Victoires[modifier | modifier le code]

(2e de la finale de la Coupe de France en 2000 (La Ciotat))

(nb: le titre de champion de France Asphalte 2007 ne lui est pas attribué, suite au déclassement en raison des infractions à la réglementation des reconnaissances)

Championnat du monde des rallyes[modifier | modifier le code]

Autres victoires notables (Nationale et Régionale)[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]