Jean-Marie Bayol

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jean-Marie Bayol est un homme politique français né le 24 décembre 1849 à Eyguières (Bouches-du-Rhône) et décédé le 3 octobre 1905 à Paris.

Étudiant en médecine, il entre dans le service de santé des armées. Docteur en 1874, il devient médecin militaire de la Marine et s'embarque pour différents voyages sur les cotes africaines. En 1881, il intègre l'administration coloniale et devient gouverneur de la Guinée. Il est l'un des fondateurs de Conakry, dont il dessine le plan. Il explore l'intérieur de l'Afrique, étendant l'influence française. En poste au Dahomey en 1890, il est rappelé à Paris en 1892 et mis à la retraite, à la suite de divergence sur la conduite des opérations militaires.

Il est élu conseiller général des Bouches-du-Rhône en 1898, et sénateur en 1903. Inscrit au groupe de la Gauche démocratique, il participe aux discussions sur les questions coloniales. Il meurt en 1905.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Jean Jolly (dir.), Dictionnaire des parlementaires français, notices biographiques sur les ministres, sénateurs et députés français de 1889 à 1940, Paris, PUF, 1960