Jean-Marie Aimot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jean-Marie Aimot est un écrivain, critique, biographe, traducteur et collaborateur français du milieu du XXe siècle.

Carrière littéraire[modifier | modifier le code]

Il est notamment l'auteur de Nos mitrailleuses n'ont pas tiré, qui obtient en 1941 le Prix des Deux Magots[1]. On compte également parmi ses œuvres La Carrière de Raoul Champfrond, roman récompensé par le Prix Balzac en 1944.

Ses œuvres biographiques portent en particulier sur Emmanuel Mané-Katz et sur Henry Morton Stanley.

Bibliographie sélective[modifier | modifier le code]

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Avant guerre, Aimot est associé à la mouvence de l'extrême droite française. Il rejoint le Parti populaire français, mouvement collaborationiste de Jacques Doriot, durant l'Occupation. Il dirige notamment le Service Français du Film Documentaire[réf. nécessaire] pour le compte du Gouvernement de Vichy.

Notes et références[modifier | modifier le code]