Jean-Marie-Rodrigue Villeneuve

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean-Marie-Rodrigue Villeneuve
Image illustrative de l'article Jean-Marie-Rodrigue Villeneuve
Biographie
Naissance
Montréal (Canada)
Ordination sacerdotale par
Mgr Joseph-Thomas Duhamel
Décès (à 63 ans)
Alhambra (États-Unis)
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal
par le
pape Pie XI
Titre cardinalice Cardinal-prêtre
de S. Maria degli Angeli
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale par
Mgr Joseph Forbes
Archevêque de Québec
Précédent Raymond-Marie Rouleau Maurice Roy Suivant
Évêque de Gravelbourg
Arthur Melanson Suivant

Blason
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Jean-Marie-Rodrigue Villeneuve, né le à Montréal et décédé le à Alhambra (Californie), est un ecclésiastique québécois. Il est archevêque de Québec de 1931 à 1947. Membre des pères oblats, il est créé cardinal par Pie XI lors du consistoire du .

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-Marie-Rodrigue Villeneuve est né dans une famille ouvrière de Montréal en 1883. Il fait ses études primaires à l'école Plessis puis ses études secondaires au Collège Mont-Saint-Louis, où il obtient un diplôme en science et commerce en 1900. Après avoir enseigné quelques mois à Dorval, il intègre la congrégation des Oblats de Marie-Immaculée à Lachine le . Il fait sa profession perpétuelle le et est ordonné prêtre par Joseph-Thomas Duhamel, archevêque d'Ottawa, le . Il enseigne la philosophie (1907-1913) et la théologie morale (1913-1920) au scolasticat Saint-Joseph d'Ottawa. Il est ensuite supérieur de cet établissement de 1920 à 1930. Pendant ce temps, il réussit à compléter trois doctorats à l'Université d'Ottawa : philosophie (1919), théologie (1922) et droit canon (1930). L'Université McGill lui confère aussi, le , le titre de docteur in utroque jure.

Le , il est nommé évêque de Gravelbourg, un nouveau diocèse en Saskatchewan. Il est consacré le puis intronisé le en la Co-cathédrale Notre-Dame-de-l'Assomption de Gravelbourg. Son mandat est de courte durée car il est nommé archevêque de Québec le . Le pape Pie XI l'élève au rang de cardinal-prêtre de Santa Maria degli Angeli le .

En 1937, il institue le comité d'art sacré de Québec en conformité avec les souhaits du pape. Le mandat du comité fut expliqué dans la Semaine religieuse de Québec. En 1939, il est l'unique canadien participant au conclave qui élit Pie XII. Une rumeur de l'époque raconte qu'il a failli être élu pape[1].

Le , le cardinal est frappé par une crise cardiaque. Après avoir été hospitalité à l'Hôtel-Dieu de Québec, il se rend aux États-Unis pour recevoir des soins particuliers. Après un passage à New York, il se retire dans un couvent d'Alhambra, en Californie. Il y décède le à l'âge de 63 ans. Ses funérailles sont célébrées par James Charles McGuigan, archevêque de Toronto, le . Il est inhumé dans la basilique-cathédrale Notre-Dame de Québec.

Opinions[modifier | modifier le code]

Il milite en faveur des mouvements d'Action catholique, encourage le renouveau théologique et la piété mariale. Durant la Seconde Guerre mondiale, il appuie l'effort de guerre et la conscription, convaincu que le nazisme est une menace pour le christianisme. Cette position lui met cependant à dos les canadiens-français nationalistes. En 1940, il s'oppose au suffrage féminin au Québec.

Hommages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]