Jean-Marc Boegner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jean-Marc Boegner est un diplomate français élevé à la dignité d'ambassadeur de France en 1973, né le 3 juillet 1913 à Paris et mort le 24 janvier 2003.

Famille[modifier | modifier le code]

Jean-Marc Boegner est le fils du théologien et pasteur Marc Boegner et le frère du patron de presse Philippe Boegner. De son union avec Odilie de Moustier, il eut trois filles, dont l'une épousa Josselin de Rohan-Chabot.

Carrière[modifier | modifier le code]

Après des études à la faculté des Lettres de la Sorbonne puis à l'Ecole libre des Sciences politiques, Jean-Marc Boegner devient successivement :

  • 1939 : attaché d'ambassade en Allemagne (à Berlin)
  • 1940 : attaché d'ambassade en Turquie (à Ankara)
  • 1941 : attaché d'ambassade au Liban (à Beyrouth)
  • 1945 : conseiller d'ambassade en Suède
  • 1947 : conseiller d'ambassade aux Pays-Bas
  • 1948 : conseiller d'ambassade à l'administration centrale
  • 1952 : chef de service au Quai d'Orsay (sous-directeur du service des pactes)
  • 1954 : Ministre plénipotentiaire
  • 1955 : directeur du cabinet du ministre délégué à la Présidence du Conseil Gaston Palewski
  • 1958-1959 : conseiller technique au cabinet du Président du Conseil Charles de Gaulle
  • Janvier 1959 : conseiller technique au secrétariat général de la Présidence de la République
  • Novembre 1959 : ambassadeur de France en Tunisie
  • 1961-1972 : représentant permanent de la France auprès des Communautés européennes à Bruxelles
  • 1975-1978 : représentant permanent de la France auprès de l'OCDE
  • 1986-1987 : conseiller auprès du Premier ministre Jacques Chirac

Décorations[modifier | modifier le code]

Ouvrage[modifier | modifier le code]

  • "Le Marché commun de six à neuf" (1974)