Jean-Luc Mongrain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jean-Luc Mongrain est un journaliste et animateur de télévision québécois né à Chambly le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière médiatique[modifier | modifier le code]

Diplômé en théologie de l'Université de Sherbrooke, il a commencé sa carrière en communication à la radio CJRS de Sherbrooke comme lecteur de nouvelles et journaliste en 1974.

En 1982, il a acheté La Nouvelle du Haut-François, puis il a géré La Nouvelle de Sherbrooke pendant trois ans.

En 1986, après avoir fondé le journal La Nouvelle, il fait ses débuts à la télévision avec L'Heure juste, une émission hebdomadaire d'affaires publiques. Il passe ensuite neuf années à TVA où il anime sa propre émission quotidienne intitulée Mongrain de sel.

Entre septembre 1999 et mai 2008, il anime Le Grand Journal en semaine à TQS, entre 16h30 et 18h30. À ce poste, il innove en remplaçant la simple lecture des nouvelles par une approche nouvelle, commentant les événements de l'actualité avec ses opinions parfois controversées. Cette approche est efficace et incite les réseaux concurrents à s'ajuster[réf. souhaitée].

Au printemps 2009, M. Mongrain reviendra à la télévision, au réseau LCN, dans une émission de 90 minutes[1]. Cette émission fut par la suite prolongée à une durée de 105 minutes. Le 4 avril 2012, il quitte LCN en raison du contrat qu'il refuse de signer[2].

Prise d'otage[modifier | modifier le code]

Le , un homme s'est barricadé avec un otage dans son logement de la rue Sainte-Catherine, à Montréal. Après avoir demandé la présence de Jean-Luc Mongrain comme médiateur et avoir négocié avec ce dernier, l'homme s'est rendu aux pompiers[3].

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • Jean-Luc Mongrain a récolté au cours de sa carrière télévisuelle, 18 statuettes Artis, un record, au Gala des Métrostars.
  • 2010 : Prix Artis pour meilleur animateur d'émission d'affaires publiques.

Indignation[modifier | modifier le code]

Les réactions d'indignation dont Jean-Luc Mongrain ne se gêne pas de faire part dans ses émissions ont souvent fait réagir. Plusieurs extraits de ses indignations se retrouvent sur le site YouTube. Il a également été parodié à plusieurs reprises. Les imitations de Jean-Luc Mongrain faites par Pauline Martin sont probablement les plus connues.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Jean-Luc Mongrain se joint à LCN », sur lcn.canoe.ca,‎ 19 août 2008. (consulté le 7 décembre 2008)
  2. Jean-Luc Mongrain quitte LCN
  3. « Fin de la prise d'otage à Montréal », sur Radio-Canada.ca,‎ 22 octobre 1998 (consulté le 7 décembre 2008)