Jean-Loup Waldspurger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jean-Loup Waldspurger (1953-) est un mathématicien français, dont les domaines d'études sont principalement la théorie des nombres et des formes modulaires.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-Loup Waldspurger est un ancien élève de l'École normale supérieure de Paris, ayant soutenu sa thèse en 1980 sous la direction de Marie-France Vigneras. Il est directeur de recherche au CNRS et à l'institut de Mathématiques de Jussieu de Paris. Il a reçu le prix Clay en 2009 pour ses travaux portant sur l'analyse harmonique p-adique et ses contributions au lemme fondamental du programme de Langlands (prouvé par Bảo-Châu Ngô). Il a également reçu la médaille d'argent du CNRS en 1996[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]