Jean-Louis de la Corne de Chaptes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jean-Louis de la Corne de Chapte, est né le à Chapte, dans la commune de Beauregard-Vendon, (Puy-de-Dôme), en France et est mort le à Montréal. Il arriva en Nouvelle-France en 1685, et y passa sa vie comme militaire, sauf pour un voyage en France. Il obtenu beaucoup d'honneurs militaires et de blessures; mais peu de fortune, et mourut en laissant peu à son épouse[1].[Quoi ?] [style à revoir]

Il fonda une des plus importantes familles en Nouvelle-France, et ses quatre fils eurent beaucoup de réussites. Un de ses fils, Louis de la Corne, était non seulement un bon soldat mais un bon marchand de fourrures. Un autre de ses fils, Luc de la Corne, devint un des hommes les plus prospères de la Nouvelle-France. Un troisième fils, François-Josué de la Corne Dubreuil fut un soldat et marchand. Tous les quatre reçurent l'Ordre de Saint-Louis comme leur père Jean-Louis.[style à revoir]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Céline Dupré, « LA CORNE DE CHAPTES, JEAN-LOUIS DE », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 2, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 13 févr. 2015,


Liens externes[modifier | modifier le code]

Biographie dans le Dictionnaire biographique du Canada en ligne