Jean-Louis Dubreton

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean-Louis Dubreton
Noms gravés sous l'arc de triomphe de l'Étoile : pilier Ouest, 35e et 36e colonnes.
Noms gravés sous l'arc de triomphe de l'Étoile : pilier Ouest, 35e et 36e colonnes.

Naissance 18 janvier 1773
Ploërmel
Décès 27 mai 1855 (à 82 ans)
Versailles (Yveline)
Origine Drapeau de la France France
Arme infanterie
Grade général de division
Années de service 1790
Distinctions commandeur de Saint-Louis
Hommages nom gravé sous l'Arc de triomphe de l'Étoile, 35e colonne
Autres fonctions pair de France

Jean-Louis Dubreton, né à Ploërmel, en Bretagne, le 18 janvier 1773 et décédé le 27 mai 1855 à Versailles, est un général français de la révolution et de l’Empire..

États de service[modifier | modifier le code]

Il entre au service à 16 ans, dans le bataillon auxiliaire des colonies, le 1er mars 1790; lieutenant des gardes-côtes, puis sous-lieutenant et lieutenant au 78e régiment d'infanterie en 1791, il est adjudant-major en 1793, et deux ans après capitaine de grenadiers dans la 143e demi-brigade.

Il fait les campagnes de 1792 à 1796 aux armées du Nord et de la Vendée, passe dans la 52e demi-brigade et fait toutes les campagnes jusqu'en 1800.

Chef de bataillon au 11e léger, après le passage du Mincio, en 1801, il fait la campagne de Saint-Domingue et y est nommé colonel en 1803. À l'évacuation de cette île, où il s'est distingué, il est fait prisonnier par les Anglais, mais il parvient à rentrer en France et y prend le commandement du 5e léger. Il continue à se faire remarquer en Hollande et en Allemagne et il est nommé général de brigade, le 6 août 1811, puis envoyé en Espagne où il a le commandement de la province de Santander. Il y soutient avec honneur plusieurs combats contre les Espagnols et les Anglais, évacue cette province, après, la bataille de Salamanque, et commande une brigade d'infanterie dans la Vieille-Castille.

Le général Dubreton reçut le titre de baron en récompense de ses services.

Article détaillé : Siège de Burgos (1812).

Le siège de Burgos avait duré 35 jours, et l'intrépidité du général Dubreton et de sa garnison avait fait échouer tous les efforts de l'ennemi, qui y avait perdu près de 2 500 hommes. Les Français eurent 600 hommes hors de combat.

Ce fait d'armes fut mis à l'ordre du jour de l'armée. Après le rapport circonstancié qui en est fait au ministre de la guerre, l'Empereur nomme M. Dubreton général de division le 23 décembre 1812.

En 1813, le général Dubreton se distingue de la manière la plus éclatante à la bataille de Hanau.

Après la première Restauration, il est nommé chevalier de Saint-Louis et commandant supérieur de Valenciennes.

Le 28 mars 1815, il remet cette place au colonel Marbot, envoyé par l'Empereur.

Après la seconde Restauration, le roi fait le général Dubreton commandeur de Saint-Louis et lui confie la 5e division à Strasbourg, puis en 1817 la 13e.

Le 5 mars 1819, il est créé pair de France, puis baron-pair (1819-1830)

Source[modifier | modifier le code]

« Jean-Louis Dubreton », dans Charles Mullié, Biographie des célébrités militaires des armées de terre et de mer de 1789 à 1850,‎ 1852 [détail de l’édition]