Jean-Louis Cazes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cazes.
Jean-Louis Cazes
Pas d'image ? Cliquez ici.
Biographie
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance 2 octobre 1951 (62 ans)
Lieu Bayonne
Période pro. 1974-1985
Poste Défenseur puis entraîneur
Parcours junior
Saisons Club
1969-1971 Drapeau : France Croisés Bayonne
1971-1974 Drapeau : France AS Saint-Étienne
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1974-1975 Drapeau : France AS Saint-Étienne 001 0(0)
1975-1985 Drapeau : France SC Bastia 327 (10)
1974-1985 Total 328 (10)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
1994-1995 Drapeau : France Écureuils Marracq
1995-2009 Drapeau : France Les Genêts d'Anglet
1 Compétitions officielles nationales et internationales.

Jean-Louis Cazes est un footballeur français puis entraîneur, né le 2 octobre 1951 à Bayonne dans les Pyrénées-Atlantiques. Il évolue au poste de défenseur latéral ou central du milieu des années 1970 au milieu des années 1980.

Formé à l'AS Saint-Étienne où il devient champion de France en 1975, il fait ensuite toute sa carrière professionnelle au SC Bastia. Il remporte avec ce club la Coupe de France en 1981 et, est également finaliste de la Coupe UEFA en 1978.

Il devient ensuite entraîneur et dirige Les Genêts d'Anglet de 1995 à 2009.

Biographie[modifier | modifier le code]

Joueur[modifier | modifier le code]

Jean-Louis Cazes débute le football à l'âge de sept ans aux Écureuils Marracq, club de quartier de Bayonne[1] puis rejoint à quatorze ans les Croisés de Bayonne? Après un passage par le rugby à XV de 1967 à 1969, il retourne aux Croisés où il est repéré par l'AS Saint-Étienne et intègre les rangs stéphanois en 1971. Il dispute sa première rencontre de division 1 le 29 octobre 1974 lors de la 14e journée du championnat. Dans ce match disputé au stade de la route de Lorient face au Stade rennais, les « Verts » s'inclinent sur le score de trois à un[2]. C'est sa seule apparition en équipe première et en fin de saison, les Stéphanois emportent le championnat. Il dispute également vingt rencontre avec l'équipe réserve[3] qui remporte le groupe centre de division 3.

Jean-Louis Cazes rejoint la saison suivante le SEC Bastia après avoir effectué trois semaines d'essai[4]. Pour s'engager avec le club, il signe un contrat professionnel avec les Stéphanois, son transfert ne pouvant être homologué qu'à cette condition[5]. Titularisé pour la première fois par l'L'entraîneur Pierre Cahuzac lors de la cinquième journée du championnat, il ne quitte plus ensuite l'équipe-type au poste d'arrière latéral droit[5] et devient un des meilleurs arrières offensifs du championnat[6]. En 1976-1977, le club reste en course pour le titre de champion de France jusqu'à deux journées de la fin[4]. Le club termine finalement troisième et se qualifie ainsi pour la Coupe UEFA. Dans cette compétition, le C Bastia élimine successivement le Sporting Portugal, Newcastle United, le Torino FC, le FC Carl Zeiss Iéna et les Grasshoppers de Zurich en demi-finales. Opposés au PSV Eindhoven en finale, les joueurs corses font match nul, zéro partout, sur leur pelouse, presque impraticable suite à un orage, lors du match aller puis s'inclinent trois à zéro au match retour. Jean-Louis Cazes et ses coéquipiers terminent également cinquième du championnat.

Les années suivantes sont plus difficiles, le club termine quatorzième puis seizième du championnat avant de se classer douzième en 1981. Cette même saison, le SC Bastia atteint la finale de la coupe de France. Opposés à l'AS Saint-Étienne de Michel Platini, les Bastiais l'emporte deux à un, le but stéphanois étant marqué sur penalty par Jacques Zimako suite à une faute de Jean-Louis Cazes[6],[7]. Le SC Bastia termine les trois saisons suivantes en milieu de classement. En 1983-1984, Jean-Louis Cazes est victime, lors de la 23e journée du championnat opposant le SCB au FC Brest Armorique, d'une fracture tibia péroné de la jambe droite à la 35e minute de la rencontre[8],[9]. Il ne revient sur les terrains que la saison suivante mais ne dispute que six rencontres avec l'équipe réserve[9]. Jean-Louis Cazes met alors fin à sa carrière à la fin de la saison.

Entraîneur[modifier | modifier le code]

Jean-Louis Cazes retourne dans sa région d'origine et, en 1990, devient entraîneur des équipes jeunes des Genêts d'Anglet, club de division d'honneur régionale[1]. Il exerce cette fonction pendant quatre ans puis devient entraîneur de son premier club, les Écureuils Marracq pendant une saison.

En juillet 1995, il est nommé entraîneur des Genêts d'Anglet et parvient à faire remonter le club en division d'honneur en 2001[10]. En 2002, il est nommé également directeur sportif du club, fonction qu'il exerce jusqu'en 2004[1]. Vainqueurs de la coupe d'Aquitaine en 2003, les Genêts accèdent au CFA 2 en 2004 après avoir terminé deuxième de la division d'honneur derrière le Stade bordelais[11]. La saison suivante, l'équipe dirigée par Jean-Louis Cazes remporte de nouveau la coupe d'Aquitaine et accède au CFA en finissant deuxième du groupe E derrière l'US Luzenac[12]. Pour sa première saison à ce niveau, le club termine quinzième puis neuvième en 2007. La saison suivante, le club réussit un très bon début de championnat et se retrouve leader[13] jusqu'à la 16e journée[14] mais les Angloys ne confirment pas lors des matchs retour et finissent huitième. Quinzième en 2009, le club termine à la même place en 2010 ne se maintenant en CFA, l'année de son centenaire, qu'à la dernière journée[15]. Jean-Louis Cazes quitte ses fonctions d'entraîneur de l'équipe première et se consacre à ses fonctions de directeur sportif tout en dirigeant l'équipe B du club[16].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jean-Louis Cazes dispute 277 rencontres pour 7 buts marqués en division 1[17]. Sous les couleurs de l'AS Saint-Étienne, il remporte le championnat de France en 1975. Avec le SC Bastia, il est vainqueur de la Coupe de France en 1981. Il est également avec ce club finaliste de la Coupe UEFA en 1978 et de la Coupe des Alpes en 1977.

Comme entraîneur des Genêts d'Anglet, il remporte la coupe d'Aquitaine en 2003 et 2006.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Le tableau ci-dessous résume les statistiques en match officiel de Jean-Louis Cazes durant sa carrière de joueur professionnel[18],[9].

Statistiques de Jean-Louis Cazes
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Compétition(s)
continentale(s)
Total
Division M B M B C M B M B
1974-1975 Drapeau de la France AS Saint-Étienne Division 1 1 0 - - - - - 1 0
1975-1976 Drapeau de la France SC Bastia Division 1 32 0 5 0 - - - 37 0
1976-1977 Drapeau de la France SC Bastia Division 1 20 1 - - - - - 20 1
1977-1978 Drapeau de la France SC Bastia Division 1 34 1 6 0 C3 12 1 52 2
1978-1979 Drapeau de la France SC Bastia Division 1 30 1 2 0 - - - 32 1
1979-1980 Drapeau de la France SC Bastia Division 1 35 4 1 0 - - - 36 4
1980-1981 Drapeau de la France SC Bastia Division 1 36 0 10 1 - - - 46 1
1981-1982 Drapeau de la France SC Bastia Division 1 34 0 8 0 C2 4 1 46 1
1982-1983 Drapeau de la France SC Bastia Division 1 36 0 3 0 - - - 39 0
1983-1984 Drapeau de la France SC Bastia Division 1 19 0 - - - - - 19 0
Total sur la carrière 277 7 35 1 - 16 2 328 10

Notes et références[modifier | modifier le code]

références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Ludovic Billac, Philippe Le Brech et Denis Troch, DT Foot Le guide du football 2006-2007, Saint-Germain en Laye, DT Sport International,‎ 2006, 736 p. (ISBN 978-2-9515650-6-7), p. 344
  2. « Championnat de Division 1 - 14eme Journée - Saison 1974-1975 », sur www.asse-stats.com (consulté le 28 avril 2012)
  3. « Cazes Jean-Louis », sur www.corsefootball.fr (consulté le 28 avril 2012)
  4. a et b Franck Destribos, « Championnat de Division 1 - 14eme Journée - Saison 1974-1975 », sur www.genets-anglet.fr, Sud Ouest,‎ 4 janvier 2003 (consulté le 28 avril 2012)
  5. a et b « Saison 1975-1976 », sur www.corsefootball.fr (consulté le 28 avril 2012)
  6. a et b Pierre-Marie Descamps et Yannick Lebourg, Coupe de France la folle épopée, L’Équipe,‎ octobre 2007, 431 p. (ISBN 978-915535-62-4[à vérifier : isbn invalide]), p. 23
  7. « Coupe de France - Saison 1980 - 1981 », sur www.fff.fr, FFF (consulté le 28 avril 2012)
  8. « Saison 1983-1984 », sur www.corsefootball.fr (consulté le 28 avril 2012)
  9. a, b et c « Fiche de Jean-Louis Cazes », sur www.playerhistory.com (consulté le 28 avril 2012)
  10. « Les Genêts d'Anglet », sur www.footballenfrance.fr (consulté le 28 avril 2012)
  11. « DH Aquitaine - 2004 », sur www.footballenfrance.fr (consulté le 28 avril 2012)
  12. « CFA 2 Gr. E 2005 », sur www.footballenfrance.fr (consulté le 28 avril 2012)
  13. « Un premier bilan plutôt positif », sur www.lejpb.com,‎ 2 octobre 2007 (consulté le 28 avril 2012)
  14. « Les Genêts perdent la tête », sur www.lejpb.com,‎ 15 janvier 2008 (consulté le 28 avril 2012)
  15. « Le miracle du centenaire », sur www.genets-anglet.com,‎ 1re juin 2010 (consulté le 28 avril 2012)
  16. « Organigramme technique », sur www.genets-anglet.com (consulté le 28 avril 2012)
  17. « Fiche de Jean-Louis Cazes », sur www.pari-et-gagne.com (consulté le 28 avril 2012)
  18. « Fiche de Jean-Louis Cazes », sur www.footballdatabase.eu (consulté le 28 avril 2012)

Lien externe[modifier | modifier le code]