Jean-Georges Vongerichten

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jean-Georges Vongerichten

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Jean-Georges Vongerichten en 2008

Naissance 16 mars 1957 (57 ans)
Nationalité France France
Profession Grand chef cuisinier
Autres activités
Auteur
Distinctions

Jean-Georges Vongerichten est un chef cuisinier français. Il est né en Alsace, le 16 mars 1957 et réside à New York. Il dirige plusieurs restaurants à Las Vegas, Londres, Paris et Shanghai, ainsi qu'à New York. Il est l'auteur de cinq livres de cuisine, dont deux avec Mark Bittman. Il a obtenu 3 étoiles au Guide Michelin en 2006 pour son restaurant Jean Georges à New York.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-Georges Vongerichten dans son restaurant Jean-Georges.

Vongerichten a grandi près de Strasbourg. Il a été formé auprès de Paul Haeberlin, Louis Outhier et Paul Bocuse. À 23 ans, il rejoint l'hôtel Oriental à Bangkok et y reste pendant cinq ans. En 1985, il s'installe aux États-Unis à Boston. L'année suivante, il devient chef cuisinier au restaurant Lafayette dans l'hôtel Drake à New York. Là, il développe sa propre cuisine et recevra finalement quatre étoiles du journal New York Times.

En 1991, Vongerichten ouvre son premier restaurant à New York, le Jo Jo, et obtient trois étoiles par le New York Times. Il ouvre ensuite le restaurant Vong (les quatre premières lettres de son nom) sur la base culinaire d'une fusion des cuisines française et thaï. Cette fusion entre la cuisine européenne et asiatique fait fureur et est surnommée fusion cooking. En 1995, il ouvre un deuxième Vong, cette fois à Knightsbridge, à Londres, où, après une année, il reçoit trois étoiles de la London Evening Standard et est récompensé comme Best Newcomer de l'année.

En 1997, alors qu'il a tout juste 40 ans, il ouvre son troisième Vong. Fasciné par la cuisine chinoise, il ouvre plus tard le 66 un restaurant chinois à New York. Toujours en 1997, il ouvre le premier restaurant Jean-Georges dans la tour Trump, et après un an et demi, il obtient quatre étoiles du New York Times, et le Guide Michelin lui en attribue trois. En 1998, il ouvre le Mercer Kitchen à New York et la même année, le prime à Las Vegas, où le client peut choisir parmi dix types de steak. En outre, il publie son deuxième livre de cuisine Jean-Georges: Cooking At Home with a Four-Star Chef (coécrit avec Mark Bittman) qui sera récompensé par la fondation James Beard [1]

En 1999, il ouvre le quatrième Vong à Chicago et en 2003, le Spice Market à New York, spécialisé dans les épices. En 2005, il ouvre le Market à Paris. En 2007, il comptait dix-huit restaurants, dont six pour la seule ville de New York.

Cuisine[modifier | modifier le code]

Le New York Magazine a écrit que dans les deux dernières décennies, aucun chef n'a eu plus d'influence sur la façon dont les New-Yorkais dînent en ville ou sur la façon dont les autres chefs cuisinent : « Il a inventé la réponse de l'Amérique à la nouvelle cuisine », dit le chef américain Mario Batali, « Quand je suis arrivé à New York, son livre Simple Cuisine était le Saint Graal pour les jeunes chefs, et le JoJo était le spectacle le plus couru en ville »[2].

Restaurants[modifier | modifier le code]

New York[modifier | modifier le code]

  • Jean-Georges
  • Nougatine at Jean-Georges
  • Jojo
  • The Mercer Kitchen
  • Perry St
  • ABC Kitchen
  • ABC Coccina
  • The Mark
  • Simply Chicken

Chicago[modifier | modifier le code]

  • Pump Room

Las Vegas[modifier | modifier le code]

  • Prime Steakhouse
  • Jean-Georges Steakhouse

Bahamas[modifier | modifier le code]

  • Cafe Martinique
  • Dune

Shangai[modifier | modifier le code]

  • Jean-Georges
  • Mercato

Paris[modifier | modifier le code]

  • Market

Distinctions[modifier | modifier le code]

Guide Michelin[modifier | modifier le code]

James Beard Foundation [1][modifier | modifier le code]

  • 1998 : Award Outstanding Chef
  • 1998 : Award Best New Restaurant pour le Jean Georges à New York
  • 2009 : Award Outstanding Restaurant pour le Jean Georges à New York

Autres[modifier | modifier le code]

  • 1997 : Chef of the Year par le Esquire Magazine
  • Le site Best Chefs America classe Jean-Georges Vongerichten parmi les 25 chefs les plus influents des États-Unis [4]

Livres[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Page des récompenses sur le site de la James Beard Foundation, consulté le 20 mai 2013.
  2. (en) Jay McInerney, « Jean-Georges is Seeing Stars », New York Magazine,‎ 18 juin 2005 (lire en ligne)
  3. Via Michelin, consulté le 20 mai 2013.
  4. Best Chefs America, consulté le 20 mai 2013.

Sources[modifier | modifier le code]