Jean-François Raffaëlli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Raffaelli.

Jean-François Raffaëlli

Description de cette image, également commentée ci-après

Jean-François Raffaëlli dans son atelier

Naissance
Paris
Décès (à 73 ans)
Paris
Nationalité Français Drapeau de la France
Activités Artiste-peintre
Sculpteur
Graveur
Mouvement artistique Naturalisme,
Impressionnisme

Jean-François Raffaëlli, né le à Paris où il est mort le [1],[2], est un peintre, sculpteur et graveur français d’origine italienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Élève de Gérôme à l’école des beaux-arts de Paris, Raffaëlli débute au Salon de Paris en 1870.

Après s’être consacré au paysage, il cherche surtout à évoquer dans ses toiles et ses dessins des scènes de la banlieue parisienne, des intérieurs et des portraits souvent dramatiques, tels que Georges Clemenceau dans une réunion électorale. Il travaille à Meudon. On lui doit également des gravures de sites parisiens : Notre-Dame, les Invalides.

Jean-François Raffaëlli est inhumé dans la 23e division du Cimetière du Père-Lachaise à Paris [3].

Ouvrages illustrés par Raffaëlli[modifier | modifier le code]

Publications de Raffaëlli[modifier | modifier le code]

  • Catalogue illustré des œuvres de Jean-François Raffaëlli exposées 28 bis, avenue de l'Opéra, du 15 mars au 15 avril 1884, suivi d’Une étude des mouvements de l'art moderne et du beau caractériste, par J.-F. Raffaëlli, Paris, [s.n.], 1884.
  • Le Laid, l'intimité, la sensation et le caractère dans l'art ; une bibliothèque des dessins, conférence au palais des Beaux-Arts de Bruxelles, au Salon annuel des XX, le 7 février 1885, Poissy, Imprimerie de S. Lejay, s. d.
  • Les Promenades d'un artiste au Musée du Louvre, Paris : Bibliothèque des Annales politiques et littéraires, 1908. Réédité sous le titre Mes promenades au Musée du Louvre, préface de Maurice Barrès, Paris : Éditions d'art et de littérature, 1913.
  • Correspondance Jean-François Raffaëlli - Octave Mirbeau, textes établis, présentés et annotés par Pierre Michel, Tusson : Imprimerie du Lérot, 1993.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Arsène Alexandre, « J. F. Rafaëlli », Le Figaro,‎ 12 février 1924 (lire en ligne)
  2. Ch. Moreau-Vauthier, « Mort du peintre Rafaelli », Le Gaulois,‎ 12 février 1924 (lire en ligne)
  3. Paul Bauer, Deux siècles d'histoire au Père Lachaise, Mémoire et Documents,‎ 2006 (ISBN 978-2914611480), p. 664
  4. Texte en ligne.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :