Jean-François Debat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean-François Debat
Jean-François Debat en mars 2012.
Jean-François Debat en mars 2012.
Fonctions
Maire de Bourg-en-Bresse
En fonction depuis le 2008
Élection 2008,réélu en 2014
Prédécesseur Jean-Michel Bertrand
Trésorier national du Parti Socialiste
En fonction depuis le 2012
Biographie
Date de naissance 24 janvier 1966 (48 ans)
Lieu de naissance Lyon
Nationalité Française
Parti politique PS (1985)
Diplômé de IEP Paris
ENA (1993)
Profession Conseiller d'État

Jean-François Debat, né le 24 janvier 1966 à Lyon[1], est une personnalité politique française, membre du Parti socialiste.

Il est maire de Bourg-en-Bresse depuis 2008 et le vice-président de la région Rhône-Alpes délégué aux finances depuis 2007 

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Il est diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris[1], licencié en droit, ancien élève de l'ENA[1], promotion Léon Gambetta 1993

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Jean-François Debat est conseiller d'État[2]. Entre 2001 et 2008, il a été conseiller juridique logement pour la ville de Paris.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

.Il est membre du Parti socialiste depuis 1985. Il a été secrétaire fédéral dans l'Ain entre 1997 et 2000. Depuis dix ans, il est membre du conseil national. Il en est le délégué au logement.

Jean-François Debat entre en 1995 au conseil municipal de Bourg-en-Bresse. Adjoint au maire d'André Godin, il est chargé de la vie des quartiers[1]. Réélu en 2001 conseiller municipal, il prend la tête de l'opposition municipale en 2002.

En 1997, il devient conseiller auprès de Laurent Fabius alors président de l'Assemblée Nationale. Entre 1998 et 2001, Jean-François Debat est membre du cabinet de Louis Besson puis de Marie-Noëlle Lienemann sur les questions du logement, en particulier de la loi SRU.

En 2004 il conduit la liste du Parti socialiste du département de l'Ain aux élections régionales. La liste recueille 43,41 % dans l'Ain et 52 % sur Bourg-en-Bresse. Il devient ainsi conseiller régional de Rhône-Alpes, délégué aux finances et au budget. Il est élu vice-président chargé des finances en 2007. En 2008, un an après sa défaite aux élections législatives de 2007 à Bourg-en-Bresse face à Xavier Breton, il est élu maire de Bourg-en-Bresse avec près de 56 % des voix dès le premier tour. En 2010, il conduit à nouveau la liste du Parti socialiste du département de l'Ain aux élections régionales. Cette liste l'emporte avec 47,28 % des voix sur le département, 57 % sur Bourg-en-Bresse.

En mars 2008, il est élu maire de Bourg-en-Bresse, ravissant ainsi la ville à la droite. Il est réélu en mars 2014.

Il soutient François Hollande lors de la primaire présidentielle socialiste de 2011, étant dans l'équipe officielle de campagne de la primaire en tant que responsable de la décentralisation et des collectivités locales. Il devient conseiller à la direction de la campagne de François Hollande au même titre que Laurent Baumel, Alain Bergounioux, Malek Boutih et Dominique Villemot[3].

Il est candidat aux élections législatives des 10 et 17 juin 2012 dans la première circonscription de l'Ain mais les perd lors du second tour face au député sortant Xavier Breton.

En novembre 2012, Harlem Désir le désigne Trésorier National du Parti Socialiste.

Il est fait Chevalier de la Légion d'honneur en 2013[4].

Mandats en cours[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]