Jean-François Courtine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jean-François Courtine, né en 1944, est un historien de la philosophie. Membre de l'Institut Universitaire de France, il est professeur émérite de l'Université Paris-Sorbonne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ancien élève de Jean Beaufret et de Pierre Aubenque, il a été directeur des Archives Husserl de Paris; il est directeur de la collection "Bibliothèque de Philosophie" et de la collection "Problèmes & Controverses" chez Vrin[1].

Agrégé de philosophie, il a soutenu sa thèse de doctorat d'État ès lettres en 1987 sous la direction de Pierre Aubenque (sujet : "Ontothéologique et topique de l'analogie. Le tournant suarezien. Étude sur la formation du système de la métaphysique scolaire").

Il est spécialiste entre autres de l'histoire du vocabulaire de l'être et de l'ontologie.

Après avoir été chargé de recherches, puis Directeur de recherches au CNRS (Centre Léon Robin, Centre de recherches sur l'histoire de la pensée antique, Université Paris-Sorbonne), Jean-François Courtine a été professeur à l’université de Poitiers de 1988 à 1990, puis professeur à l'École normale supérieure de la rue d'Ulm à Paris, de 1990 à 1998. Il y a dirigé le Centre de recherches (UMR 8547 Ens - Cnrs[2]), "Archives Husserl de Paris", de 1987 à 2009.

En 2013, Jean-François Courtine a reçu le Grand Prix de philosophie de l'Académie Française, « pour l’ensemble de son œuvre[3] ».

Publications[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Suarez et le système de la métaphysique, Paris, P.U.F., "Épiméthée", 1990, 560 pages. (Ouvrage couronné par le Prix Charles Lévéque, décerné par l’Institut de France, 1992).
  • Heidegger et la phénoménologie, Paris, Vrin, " Bibliothèque d'histoire de la philosophie" 1990, 408 pages.
  • Extase de la raison. Essais sur Schelling, Paris, Galilée, 1990, 314 pages.
  • Nature et empire de la Loi. Études suaréziennes, Paris, Vrin, "Contextes", 1999, 192 pages.
  • Les catégories de l’être. Études de philosophie ancienne et médiévale, Paris, P.U.F., "Épiméthée", 2003, 320 pages.
  • Inventio analogiae : Métaphysique et ontothéologie, Paris, Vrin, "Problèmes et controverses", 2005, 377 pages.
  • A Tragédia e o Tempo da História, Editora 34, São Paulo, 2006, 368 p.
  • La cause de la phénoménologie, Paris, P.U.F., "Épiméthée", 2007, 276 pages.
  • Levinas, La trame logique de l'être, Paris, Hermann, "Le Bel Aujourd'hui", 2012, 244 pages.
  • Schelling, Entre temps et éternité - Histoire et préhistoire de la conscience, Paris, Vrin, 2012, 232 pages.
  • Archéo-Logique. Husserl, Heidegger, Patocka, Paris, P.U.F., "Épiméthée", 2013, 254 pages.

Directions d’ouvrages collectif[modifier | modifier le code]

  • Hölderlin, Paris, Éd. de l'Herne, 1989.
  • Herméneutique et ontologie : mélanges en hommage à Pierre Aubenque, sous la dir. de Jean-François Courtine et Rémi Brague, Paris, P.U.F., "Épiméthée", 1990.
  • Phénoménologie et théologie, Paris, Criterion, 1992.
  • Figures de la subjectivité : approches phénoménologiques et psychiatriques, Paris, Éd. du Centre national de la recherche scientifique, 1992.
  • Le dernier Schelling : raison et positivité, sous la dir. de Jean-François Courtine et Jean-François Marquet, Paris, Vrin, "Bibliothèque d'histoire de la philosophie", 1994.
  • Phénoménologie et logique, Paris, Presses de l'École normale supérieure, 1996.
  • Heidegger, 1919-1929 : de l'herméneutique de la facticité à la métaphysique du Dasein, Paris, Vrin, "Problèmes et controverses", 1996.
  • Edmund Husserl, La représentation vide, suivi de "Les recherches logiques", une oeuvre de percée sous la direction de Jocelyn Benoist et Jean-François Courtine, Paris, P.U.F., "Épiméthée", 2003.
  • L'Introduction à la métaphysique de Heidegger, sous la direction de Jean-François Courtine, Paris, Vrin 2007, « Études et Commentaires ». 240 p.
  • Schelling, Paris, Ed. du Cerf, Les Cahiers d'Histoire de la Philosophie, Paris, le Cerf (Cahiers d'Histoire de la philosophie"), 2010, 560 p.

Traductions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]