Jean-Claude Trial

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Trial (homonymie).

Jean-Claude Trial

alt=Description de l'image defaut.svg.
Naissance 13 décembre 1732
Avignon, Drapeau de la France France
Décès 23 juin 1771 (à 38 ans)
Paris, Drapeau de la France France
Activité principale Violoniste
Activités annexes Compositeur
Lieux d'activité Montpellier et Paris
Collaborations codirecteur de l'Opéra de Paris avec Pierre Montan Berton
Maîtres Jean-Philippe Rameau
Famille frère d'Antoine Trial
Récompenses Une rue d'Avignon est dénommée Rue Trial
Distinctions honorifiques premier violon à l'Opéra-Comique
second violon du prince de Conti

Œuvres principales

Sylvie (1765)
Théonis (1767)
La Fête de Flore (1770).

Jean-Claude Trial est un violoniste et compositeur français né à Avignon le 13 décembre 1732 et mort à Paris le 23 juin 1771.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formé dans sa ville natale, il s'installe ensuite à Montpellier, où il compose des motets et des pièces pour violon. Désireux de rencontrer Rameau, il se rend à Paris vers 1740 et est nommé premier violon à l'Opéra-Comique, puis second violon du prince de Conti.

De 1767 à sa mort, il codirige l'Opéra de Paris avec Pierre Montan Berton ; ils sont ensuite rejoints par Antoine Dauvergne et Nicolas-René Joliveau. Ensemble, Trial et Montan Berton composent les pastorales héroïques Sylvie (1765) et Théonis (1767). Sa dernière composition pour la scène est La Fête de Flore (1770).

Son frère cadet Antoine fut un chanteur réputé de la Comédie-Italienne.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Le Tonnelier (Nicolas-Médard Audinot, opéra comique en un acte (1765, Paris, Comédie-Italienne) (avec François-Joseph Gossec, Philidor, Johann Schobert)
  • Renaud d'Ast' (Pierre-René Le Monnier), comédie mêlée d'Ariettes en 2 actes (1765, Fontainebleau) (avec Pierre Vachon)
  • Sylvie (Pierre Laujon), opéra, prologue 3 actes (1765, Fontainebleau) (avec Berton)
  • 'Esope à Cythère (Louis-Hurtaut Dancourt), comédie mêlée d'ariettes en un acte (1766, Paris, Comédie-Italienne) (avec Pierre Vachon)
  • Théonis ou Le Toucher (Antoine-Alexandre-Henri Poinsinet), pastorale héroïque en 1 acte (11 octobre 1767 Paris, Académie royale de musique) (avec Berton et Louis Granier)
  • Linus (Charles-Antoine Le Clerc de La Bruère), opéra en 5 actes (en 1769) (avec Berton)
  • La Fête de Flore (Jean-Paul André de Saint-Marc Razine), pastorale héroïque 1 Acte (1770, Fontainebleau, 1771, Paris, Académie Royale de musique)
  • La Chercheuse d'esprit (Favart / Paulmy marquis d'Argenson), comédie mêlée d'ariettes en 1 acte (après 1756) (auteur)
  • Les Femmes et le secret (Quétant), comédie mêlée d'ariettes en 1 acte (1767), Paris, Comédie-Italienne, (auteur)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

R.J.V. Cotte Trial, French family of musicians in The New Grove Dictionary of Opera Éd. Macmillan, Londres et New York, 1997.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]