Jean-Claude Schmitt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Schmitt.

Jean-Claude Schmitt est un historien médiéviste français né le 4 mars 1946 à Colmar.

Ses thèmes de recherche sont : l'histoire médiévale, les rituels, les exempla, la prédication, les images et la littérature latine.

Parcours[modifier | modifier le code]

Agrégé d'histoire et ancien élève de l'École nationale des chartes, il devient directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales (EHESS) en 1983 et succède à Jacques le Goff à la tête du Groupe d'anthropologie historique de l'Occident médiéval (GAHOM) en 1992.

Il a enseigné en France, aux États-Unis et en Allemagne.

Jean-Claude SCHMITT s’intéresse à tous les aspects socio-culturels de l’Occident médiéval, appréhendés dans une perspective et avec des méthodes anthropologiques et le souci de faire alterner les études de types microhistoriques (Saint Lévrier, La conversion d'Hermann le Juif) et les plus vastes synthèses (Les superstitions, Les gestes, Les revenants, Les images et maintenant Les rythmes).

Les études individuelles s'accompagnent de l’animation de travaux d’équipe débouchant sur la publication d’ouvrages collectifs (Le charivari, Les jeunes, le Dictionnaire raisonné de l'Occident médiéval) ou la constitution de banques de données.

Distinctions[1][modifier | modifier le code]

  • Chevalier dans l’Ordre des Palmes Académiques (2002).
  • Docteur honoris causa de l’Université de Münster (Allemagne) (18 juillet 2003).
  • Médaille d'argent du CNRS (2003)[2].
  • Chevalier de la Légion d’honneur (2005).
  • Corresponding Fellow of the Medieval Academy of America (2008).
  • Reimar Lüst-Preis, Alexander von Humboldt Stiftung (2008).

Œuvres[3][modifier | modifier le code]

Livres[modifier | modifier le code]

  • Mort d'une hérésie. L'Eglise et les clercs face aux béguines et aux béghards du Rhin supérieur du XIVe au XVe siècle, préface de Jacques Le Goff, Paris-La Haye-New York, Mouton-EHESS (Civilisations et Sociétés, 56), 1978.
  • Le saint lévrier. Guinefort, guérisseur d'enfants depuis le XIIIe siècle, Paris, Flammarion, 1979.
  • Religione, folklore e società nell' Occidente medievale, Rome - Bari, Laterza, 1988.
  • La raison des gestes dans l'Occident médiéval, Paris, Gallimard, 1990.
  • Les revenants. Les vivants et les morts dans la société médiévale, Paris, Gallimard, coll. Bibliothèque des histoires, 1994, (ISBN 978-2070736577).
  • Le corps, les rites, les rêves, le temps. Essais d'anthropologie médiévale, Paris, Gallimard, 2001
  • Le corps des images. Essais sur la culture visuelle du Moyen Âge, Paris, Gallimard, 2002.
  • La conversion d'Hermann le Juif : autobiographie, histoire et fiction, Paris, Seuil, 2003.
  • L'invention de l'anniversaire, Paris, Les éditions arkhê, 2010.
  • La représentation de l’espace et l’espace des images au Moyen Âge, Genève, Haute Ecole d’Art et de Design, 2011.

Livres écrits en collaboration[modifier | modifier le code]

  • Cl. Bremond, J. Le Goff, J.Cl. Schmitt, L'exemplum, Turnhout, Brepols (Typologie des sources du Moyen Age occidental, 40), 1982.
  • Europe. Mémoire et emblèmes, en coll. avec Michel Pastoureau, Paris, Editions des Caisses d'Epargne, 1990.
  • Thesaurus des images médiévales, publié par le Groupe Images, Paris, Centre de Recherches Historiques (EHESS), 1993.
  • Cod. Ross. 3 (1). Modi orandi sancti Dominici. Die Gebets- und Andachtsgesten des heiligen Dominikus. Eine Bilderhandschrift, vol. II : Kommentarband von Leonard E. Boyle O.P.und Jean-Claude Schmitt, Zürich, Belser Verlag, 1995.
  • Vialas en Cévennes et son temple depuis 1612, en coll. avec D. Dombre, P. Schmitt-Pantel, J. Verney. Préface d'A. Platon, maire de Vialas, Montpellier, Les Presses du Languedoc, 1997, 96 pages ; 2eédition revue et augmentée, en coll. avec P. Dombre, P. Schmitt-Pantel, J. Verney, H. Magnin, Montpellier, Nouvelles Presses du Languedoc, 2012.
  • En collab. avec. Pierre Monnet (introd., éd. et trad.), Vie de Charles IV de Luxembourg, Paris, Les Belles Lettres (Les classiques de l’histoire au Moyen Age, 49), 2010.
  • En collaboration avec Maria Gabriella Critelli, Marie-Thérèse Gousset, Marie-Hélène Tesnière, La Leyenda de la Santa Faz, Biblioteca Apostolica Vaticana & Ediciones de Arte y Bibliofilia S.A., Salamanca, 2010.
  • En collab. avec Pierre Monnet (dir.), Autobiographies souveraines, Paris, Publications de la Sorbonne (coll. Histoire ancienne et médiévale, 113), 2012.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://gahom.ehess.fr/index.php?1019
  2. CNRS, « Médailles d'argent du CNRS - Les lauréats 2003 », sur http://www.cnrs.fr (consulté en 13 février 2014)
  3. Voir la bibliographie complète avec liste des ouvrages collectifs et des articles sur : http://gahom.ehess.fr/index.php?1019

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]