Jean-Claude Renard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Renard (homonymie).

Jean-Claude Renard (1922 - 2002) est un poète et écrivain prolifique français né à Toulon. Son œuvre, empreinte de mystères et de spiritualité, lui valut le Grand Prix de poésie de l'Académie française en 1988 et le Prix Goncourt de la poésie en 1991. Il fut l’un des collaborateurs des Éditions du Seuil et des Éditions Casterman. Il est également l’auteur de plusieurs essais. Il entra dans le monde de la poésie en publiant Juan en 1945, un premier livre qui marque son œuvre entière.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Poésie
  • 1945: Juan
  • 1947: Cantiques pour des pays perdus
  • 1950: Haute-mer
  • 1955: Père, voici que l’homme
  • 1961: Incantation des eaux
  • 1969: La Braise et la rivière
  • 1973: Le Dieu de nuit
  • 1978: La Lumière du silence
  • 1980: 12 Dits
  • 1980: Les Mots magiques
  • 1984: Toutes les îles sont secrètes
  • 1989: La Terre du sacre, suivi de "La Braise et la Rivière"
  • 1990: Sous de grands vents obscurs
  • 1990: Le Dieu de nuit suivi de "La Lumière du silence"
  • 1993: L'accueil
  • 1994: Dix Runes d'été
  • 1998: Qui ou quoi ?
  • 1999: Ce puits que rien n'épuise
  • 2000: Métamorphose du monde
  • 2001: Le temps de la transmutation
Essais
  • 1970: Notes sur la poésie
  • 1973: Notes sur la foi
  • 1980: Le Lieu du voyageur : notes sur le mystère
  • 1981: Une autre parole
  • 1987: L’« Expérience intérieure » de Georges Bataille ou la Négation du mystère
  • 1987: Quand le poème devient prière

Citations[modifier | modifier le code]

  • "Le poète, en écrivant, devient d'une certaine manière le poème qu'il écrit - et le poème, en s'écrivant, devient d'une certaine manière le poète qui l'écrit : l'un et l'autre s'identifiant en se modifiant l'un et l'autre et l'un par l'autre."
  • "Croire n'est point trouver, mais vivre en même temps l'écart et l'alliance."
  • "L'énigme vit aussi du vœu d'être percée."
  • "Parler - se taire: un même meurtre."

Lien externe[modifier | modifier le code]

Dossier critique par Pauline Bernon

Réédition de Père, voici que l'homme" par Hors Jeu et L'Ecritoire en 1998, disponible ici et consultable .