Jean-Claude Plessis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

la Coupe de France de football 2006-2007.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Plessis (homonymie).

Jean-Claude Plessis

Naissance 19 février 1944 (70 ans)
Tours, France
Nationalité Drapeau de la France France
Autres activités
Ancien président du FC Sochaux
PDG du RC Strasbourg
Famille
Héléne Plessis (épouse)
Thomas Plessis (enfant)
David Plessis (enfant)

Jean-Claude Plessis (né le 19 février 1944 à Tours) est un dirigeant sportif français, Président délégué du Football Club Sochaux-Montbéliard (FC Sochaux), il a quitté ses fonctions en juin 2008, et est désormais remplacé par Alexandre Lacombe. Il est jusqu'en novembre 2010 le Président du RC Strasbourg, suite à l'appel d'Alain Fontenla en mars 2010.

Il est marié à Héléne Plessis et est père de deux enfants : Thomas Plessis et David Plessis.

Le président Jean-Claude Plessis en complet bleu à côté de l'entraîneur Alain Perrin saluent les supporters du club le lendemain de la victoire de la Coupe de France de football 2006-2007 du FC Sochaux.

Fonctions[modifier | modifier le code]

résidentP la Coupe de France de football 2006-2007.

Médias[modifier | modifier le code]

Il a été chroniqueur pour le quotidien Aujourd'hui sport. Il intervient également régulièrement aux antennes de RTL dans l'émission On refait le match et sur RMC dans l'émission l'After foot.

Faits divers[modifier | modifier le code]

Dans la soirée du mercredi 4 juin 2008, Jean-Claude Plessis est conduit au commissariat de Montbéliard. Après un barbecue avec des amis dans la journée, et ayant fini la soirée dans un bar, Jean-Claude Plessis, passablement éméché, s'en prend à des fonctionnaires de police alertés par des riverains, refusant ensuite de s'excuser. Il est alors plaqué contre le mur, arrêté pour «outrage à agents» puis menotté. «C'est vrai que j'ai dit un mot désagréable, mais qui ne me semble pas insultant», témoignera-t-il jeudi 5 juin 2008 dans le journal l'Est républicain, après avoir retrouvé ses esprits.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Présidence de l'AS Brestoise

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]