Jean-Claude Naimro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jean-Claude Naimro, né le 4 août 1953 à Carcassonne[1], est un musicien français de parents nés en Martinique[réf. nécessaire].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il apprend le piano classique dès l'enfance et vient étudier à Paris après le bac pour être professeur de musique.

En 1974, il crée le groupe de jazz rock Mozaique avec Bob Brault du Martin Circus. En 1976, il part en tournée avec Michel Fugain puis Eddy Mitchell ; en 1977, avec Stone et Charden ; et en 1978, avec Manu Dibango. Il jouera avec ce dernier pendant trois ans environ. En 1979, il enregistre à Los Angeles avec Gene Page, arrangeur de Barry White et vit dans le milieu musical de Los Angeles pendant près d'un an. À son retour, il repart en tournée avec Philippe Lavil et accompagne Céline Dion, jeune débutante, qui assurait la première partie de Philippe Lavil à l'Olympia. En 1980, c'est Miriam Makeba qu'il accompagne pendant deux ans.

En 1981, il enregistre pour la première fois avec les frères Décimus et Jacob Desvarieux sur le troisième album de Kassav et part en tournée à la Réunion avec le groupe en 1982. Il enregistre en 1985 son premier album solo avec Kassav : An ba latè. Il compose pour Jocelyne qui fait son premier album solo Siwo en 1986, le titre Kolé Séré, pendant la tournée en Haïti du groupe. Ils l'interprètent en duo avant que Philippe Lavil ne le reprenne avec elle. Le 45 t avec 450 000 ventes est disque d'argent.

Il produit avec Georges Décimus deux albums sous le nom Turbo II contenant des chansons essentiellement dédiées au carnaval. Jean-Claude Naimro est un excellent mélodiste et sur le deuxième Turbo II, on peut entendre le titre Dérizyon interprété par Ralph Thamar et Serge Ponsar qui est devenu un classique de la musique caribéenne au même titre que Kolé Séré. Amoureux de la musique, ses arrangements sont très sophistiqués et originaux mariant les violons aux cuivres, sur des bases rythmiques flirtant avec toutes les musiques caribéennes ou la pop anglaise. En 1993 et 1994, il est en tournée mondiale avec Peter Gabriel et est remplacé au sein de Kassav par Thierry Vaton. L'album Live US de Peter Gabriel auquel il participe, est disque d'or. Il retrouve Kassav pour l'enregistrement de l'album Difé en 1995 avec un nouveau look. En 1997, il sort un album Digital dreads où il invite ses amis à chanter. En effet, sur cet album il n'interprète que quatre chansons. En 1999, il sort un album aux sons konpa délikatès.

Albums solos[modifier | modifier le code]

Délikatès[modifier | modifier le code]

Musiciens
  • Chant lead/Claviers : Jean-Claude Naimro
  • Guitares : Jacob Desvarieux, Thierry Delannay, Christian Louiset et Jean-Christophe Maillard
  • Basse : Mike Clinton et Denis Kiayilouca
  • Percussions : Patrick Saint-Elie, Claude Vamur et Bago
  • Saxophone : Eric Labor
  • Trompttes : Kako et Freddy Hovsepian
  • Trombone : Hamid Belhocine
  • Chœurs : Tony Chasseur, Marie-Céline Chroné, Jean-Luc Guanel, Suzy Trébeau, Jocelyne Béroard, Daniel Roger, Patrick Curier, Jannick Voyer et Jean-Paul Pognon

Digital dreads[modifier | modifier le code]

Musiciens
  • Chant lead : Jean-Philippe Marthély, Jocelyne Béroard, Ralph Thamar, Jacob Desvarieux, Master MX, Serge Ponsar, Papa Wemba, Jean-Luc Guanel, Gilles Floro, Patrick Saint-Eloi et Nina Naimro
  • Guitares : Jacob Desvarieux, Michel Pérugien, Christian Louiset et Nene Tchakou
  • Basse : Guy Nsangué et Cuchi
  • Tress : Fino Gomez
  • Claviers/chant : Jean-Claude Naimro
  • Percussions : Patrick Saint-Elie, Coutoufla et Michel Gomez
  • Trompettes : Fabrice Adam et Freddy Hovsepian
  • Trombones : Hamid Belhocine et Philippe Mansois
  • Chœurs : Karla Gonzales, Nathalie Yorke, Surya Abby, Faya Tessl, Jean-Luc Guanel, Patrick Saint-Eloi et Jean-Philippe Marthély

Notes et références[modifier | modifier le code]