Jean-Bernard Gauthier de Murnan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean-Bernard Gauthier de Murnan
Naissance
Bourg-en-Bresse, (Ain)
Décès (à 47 ans)
Villereversure, (Ain)
Origine Français
Allégeance Drapeau de la France France
Drapeau de la Russie Russie
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau de la France France
Arme génie
infanterie
cavalerie
Grade Général de brigade
Années de service 17731794
Distinctions Membre de la société des Cincinnati
Chevalier de Saint-Louis

Jean-Bernard-Bourg-Gauthier de Murnan est un général français, né le à Bourg-en-Bresse, mort le à Villereversure.

Ayant dû fuir la France, il servit comme officier de cavalerie, puis comme officier du génie dans l'armée russe. Revenu en France, il fut envoyé comme officier du génie aux États-Unis soutenir les « Insurgents », où il devint lieutenant-colonel du génie de l'Armée des États-Unis d'Amérique pendant la Guerre d'indépendance des États-Unis. Revenu à nouveau en France, il fut, pendant la Révolution française, colonel d'infanterie, puis de cavalerie, puis général de brigade, commandant une brigade de cavalerie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-Bernard Gauthier est né dans une famille de juristes à Bourg-en-Bresse, il est baptisé le 28 novembre 1748 dans la même ville.

Vers 1773, il est officier dans l'Armée Royale : il doit quitter la France pour une mauvaise affaire de duel, et se réfugie en Russie. Il s'engage comme lieutenant au régiment de Dragons de Smolensk, Biélorussie, sous commandement du Prince Golitsyn, jusqu'à 1776, quand il devient devient Capitaine-Ingénieur, après examen devant l'Académie de Moscou.

Revenu en France, à l'époque de la proclamation d'indépendance des États-Unis d'Amérique, il y est envoyé avec un groupe d'officiers du génie, entre autres le capitaine L'Enfant, sous les ordres du colonel du Portail. Dès janvier 1777, il est officier du génie français sous les ordres du général Sullivan. En mars 1778, il est promu Major dans le Corps of Engineers de l''Armée continentale' sur décision du Congrès continental siégeant alors à Philadelphie. Il participe à la campagne du Massachusetts en 1778, notamment la défense de Providence (Rhode-Island) toujours avec le général Sullivan. (Il est connu aux États-Unis sous le nom de Murnan ou de Murnan, ou même Jean-Bernard Bourg Gauthier de Murnan).

Puis, sur les ordres du général G. Washington (ou en Anglais), il est de la campagne contre les Six Nations indiennes (1778-1781), jusqu'au Wyoming. Sous les ordres du général de Choisy, il prend part aux sièges d'York et de Gloucester en 1781.

Sur décision spéciale du Congrès continental, il lui est décerné en septembre 1783 un brevet de lieutenant-colonel de l'Armée continentale.

L'année 1784 le vit quitter l'armée des États-Unis et retourner en France, où il se marie le 30 septembre 1784 à Lyon avec Andrée Claudine Sain, née vers 1763.

Il est réintégré dans l'armée lorsque débutent les guerres de la Révolution. Dès 1791, il est promu lieutenant-colonel dans l'infanterie, puis nommé en mai 1791 adjudant-général. Il se trouve alors à l'état-major du camp retranché de Sedan. Puis, promu colonel, il est chef d'état-major de l'Armée de Sambre-et-Meuse. L'année 1792 le voit colonel du 35e régiment d'infanterie, ce qui lui vaut d'être à la bataille de Valmy le 20 septembre 1792, puis à celle de Jemmapes le 6 novembre 1792, et de continuer la guerre en Brabant. En janvier 1793, il change d'arme, pour devenir colonel du 13e régiment de dragons. Promu général de brigade la même année, il commande le flanc droit de cavalerie de l'Armée du Nord, sous le commandement du général Custine.

Fatigué, il quitte l'armée et se retire sur ses terres. Il sera inquiété sous la terreur, et sera arrêté par deux fois à Bourg-Regénéré (Bourg-en-Bresse) au printemps 1794. Il décède le 27 septembre 1796 à Villereversure.

Il a reçu la Croix de Saint-Louis en 1791, et pour sa contribution à la Guerre d'indépendance des États-Unis, il sera fait membre de la Société des Cincinnati (États-Unis) en 1783.

Il est l'oncle du général Aubry, tué à Leizig, et cousin du conventionnel Gauthier des Orcières, dit aussi Gauthier de l'Ain.

État de service[modifier | modifier le code]

Décorations, titres et honneurs[modifier | modifier le code]

Lien(s) externe(s)[modifier | modifier le code]

  • American Memory, Library of Congress (en Anglais), notamment le Journal of the Continental Congress, et les George Washington Papers.