Jean-Baptistin Baille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jean-Baptistin Baille dit Baptistin (né en 1841 à Aix-en-Provence, mort en 1918 à Paris) est un scientifique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'aubergiste, il fait ses études à Aix-en-Provence. Il se marie le 11 juillet 1870 avec la fille d'un fabricant d'appareils d'optique, dont il reprendra d'ailleurs la succession à la direction de l'usine en 1885.

Une carrière scientifique[modifier | modifier le code]

Après de brillantes études à Aix-en-Provence, notamment au collège Bourbon de la ville (actuellement lycée Mignet) où il se lie d'amitié avec Émile Zola. Il intègre l'École polytechnique en 1861. Passionné de sciences physiques, il passe deux licences de sciences à la sortie de l'École polytechnique. Puis il passe une thèse sur les indices de réfraction du soleil. Il commence une carrière d'enseignant-chercheur en tant qu'intervenant à l'École polytechnique. Il devient ensuite astronome à l'Observatoire de Paris. Il devient ensuite professeur d'optique et d'acoustique à l'École de physique-chimie industrielle de Paris en 1882.

On lui attribue des travaux de recherche sur la densité moyenne de la terre en collaboration avec un autre chercheur polytechnicien, Alfred Cornu (1841-1902), ancien camarade de promotion. Il publie de nombreux articles scientifiques dans des journaux et un livre La Production d'électricité publié chez Hachette Livre en 1890 dans la collection « Bibliothèque des merveilles ».

Les trois inséparables[modifier | modifier le code]

Durant ses études à Aix-en-Provence, il se lie d'amitié avec Émile Zola et Paul Cézanne. Ils deviennent des amis que l'on appelle les « trois inséparables ». Ils se retrouveront d'ailleurs tous les trois à Paris en 1861. On estime également que Jean-Baptistin Baille servit ainsi de modèle à Émile Zola pour un personnage des Rougon-Maquart, Louis Dubuche, tout comme Paul Cézanne lui inspira la trame de l'ouvrage et son personnage principal, Claude Lantier.

Notes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]