Jean-Baptiste de La Croix de Chevrières de Saint-Vallier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Croix (homonymie), De La Croix, Chevrières et Saint-Vallier.
Jean-Baptiste de La Croix de Chevrières de Saint-Vallier
Image illustrative de l'article Jean-Baptiste de La Croix de Chevrières de Saint-Vallier
Portrait de Jean-Baptiste de La Croix de Chevrières de Saint-Vallier, archives de la ville de Montréal, P1901-2.
Biographie
Naissance 14 novembre 1653
Grenoble
Ordination sacerdotale 1675
Décès 26 décembre 1727 (à 74 ans)
Québec
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale 25 janvier 1688
Par Mgr Jacques Nicolas Colbert
Évêque de Québec
7 juillet 1687
(choisi en avril 1685)26 décembre 1727 (†)
Précédent François de Montmorency-Laval Louis-François Duplessis de Mornay Suivant

Ornements extérieurs Evêques.svg
Blason fam fr La Croix de Chevrières (de).svg
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Jean-Baptiste de La Croix de Chevrières de Saint-Vallier (° 14 novembre 1653 - Grenoble26 décembre 1727 - Québec) est le deuxième évêque de Québec et le fondateur de l'Hôpital général de Québec. Monseigneur François de Montmorency-Laval l'a demandé comme successeur.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né d'une famille d'avocats, de diplomates et grands propriétaires à Grenoble, Jean-Baptiste était le fils de Jean de La Croix de Chevrières (+1680) et de Marie de Sayves et l'arrière-petit-fils de Jean de La Croix de Chevrières, évêque de Grenoble de 1607 à 1619. Il entra au séminaire de Saint-Sulpice de Paris, où il obtint son diplôme de théologie à 19 ans (1672). Quatre ans plus tard, même s'il n'est pas encore prêtre, il obtint le poste d'aumônier ordinaire du Roi Louis XIV, grâce à ses relations familiales. Il est finalement ordonné prêtre en 1681.

Jean-Baptiste de La Croix de Chevrières de Saint-Vallier se rend d’abord au Canada en 1685 comme vicaire général et, à ce titre, fait la visite du diocèse jusqu’en Acadie. Sa nomination comme évêque le 31 juillet 1688 marque le début de seize années de crise. En effet, le travail de cet autocrate pour enrayer l'ivrognerie, l'indécence, le blasphème, la danse, l'immoralité et la cupidité lui vaut des inimitiés. Il encourage par ailleurs la dévotion. Il a aussi des démêlés avec le Séminaire de Québec car il veut donner plus de latitude aux curés en supprimant le rattachement des dîmes au Séminaire. Cette réforme est accordée par la Cour en 1692.

Jean-Baptiste de la Croix de Chevrières, monseigneur de Saint-Vallier, évêque de Québec, Musée des Augustines.

Il se brouille aussi avec le gouverneur Frontenac, l'armée, les prêtres de la cathédrale Notre-Dame de Québec, les Récollets, les Jésuites et plusieurs autres personnes du diocèse. En 1694, il doit retourner en France pour s’expliquer. Le Roi décide de ne pas le renvoyer au Canada, mais Fénelon et Bossuet l’en dissuadent. À la fin, la paix se rétablit.

De juillet 1704 à 1709, il est emprisonné en Angleterre et ses ennemis font peu pour tenter de le libérer. Il réussit à revenir à Québec en août 1713, abandonne alors le palais épiscopal et réside jusqu'à sa mort à l'Hôpital général de Québec.

En 1690, il porte le nombre de paroisses de son diocèse à 41, et en 1721 à 82.

Il meurt à l'Hôpital général de Québec le 26 décembre 1727[1].

À Montréal, le segment résidentiel de la rue Berri entre le boulevard Rosemont et la rue Jean-Talon porte son nom. À Québec, la rue de Saint-Vallier est une artère importante du quartier Saint-Roch.

Le fonds d'archives de Jean-Baptiste de La Croix de Chevrières de Saint-Vallier est conservé au centre d'archives de Montréal de Bibliothèque et Archives nationales du Québec[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Portrait de Jean-Baptiste de La Croix de Chevrières de Saint-Vallier », sur www.archivesvirtuelles-cnd.org (consulté le 4 septembre 2011)
  2. Fonds Jean-Baptiste de La Croix de Chevrières de Saint-Vallier (P569) - Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ).

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]