Jean-Baptiste Tuby

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bassin d'Apollon, parc du château de Versailles.

Giambattista Tubi, dit Jean-Baptiste Tuby, né à Rome en 1635 et mort à Paris le 9 août 1700, est un sculpteur français d'origine italienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Arrivé à Paris vers 1660, il travaille sous la direction de Charles Le Brun à la manufacture des Gobelins. Il réalise, sur un dessin de Le Brun, le placage de marbres qui rhabille les grandes arcades du chœur de l'église Saint-Séverin à Paris.

Il collabore avec Antoine Coysevox au tombeau de Mazarin pour lequel il exécute la figure de la Fidélité (1689-1692), et réalise le tombeau de la mère de Charles Le Brun[1]. Il sculpte la figure principale du tombeau de Turenne (1676-1680).

Figure de La Fidélité attribuée à Tuby, tombeau de Mazarin par Antoine Coysevox, chapelle de l'Institut de France.

Il travaille également pour Jean-Baptiste Colbert dans le parc de Sceaux (L'Hiver, marbre, aujourd'hui au jardin du Luxembourg).[réf. nécessaire] Il participe à la décoration sculptée de l'hôtel Carnavalet, 23 rue de Sévigné à Paris.

Sculpteur favori de Louis XIV, c'est au château de Versailles qu'il consacre l'essentiel de son activité :

  • Le Char du Soleil, groupe central du bassin d'Apollon (1668-1671) ;
  • Le groupe d'Acis et Galatée, non loin de la grotte de Thétys à Versailles ;
  • Flore ou Le printemps, plomb doré, Groupe de deux amours s'ébattant autour d'une touffe de roseaux sur un îlot jonché de fleurs, décor secondaire du bassin de Flore (1672-1677[2]) (aujourd'hui dans le Bassin du Plat Fond) ;
  • Le Poème lyrique, marbre, haut. 2,4 mètres, situé en haut de la rampe du bassin de Latone ;
  • L'Amour fileur, plomb du Labyrinthe ;
  • Le Poème lyrique, marbre (1674-1683) ;
  • Le Rhône, La Saône, bronzes (1685-1688)
  • Le Vase de la Paix, marbre (1685-1686).

Élu académicien en 1663, il obtient la nationalité française en 1672.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Paris, Eglise Saint-Nicolas-du-Chardonnet.
  2. A. Maral, Le Règne d'Apollon, Dossier de l'art no 198, juillet-août 2012, p. 21.