Jean-Baptiste Ouédraogo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ouedraogo.

Le médecin-commandant Jean-Baptiste Ouédraogo, né le 30 juin 1942 à Kaya au nord-ouest du pays, a fait ses études à la faculté de médecine d’Abidjan puis à l’École de santé navale de Bordeaux avant de se spécialiser en pédiatrie à Strasbourg. Il a été président de la république de la Haute Volta (actuel Burkina Faso), au nom de l'armée voltaique, à la suite du putsch du 7 novembre 1982 qui a renversé Saye Zerbo.

Un nouveau coup d'État, le 4 août 1983, le remplace à ce poste par Thomas Sankara.

Il a été emprisonné deux ans à Pô, dans le Nahouri. Libéré, il est retourné à la médecine et a fondé la clinique Notre-Dame de la Paix à Ouagadougou, où exercent également deux de ses enfants. En 2005, il a reçu deux distinctions honorifiques, la Médaille d’or pour l’excellence dans la pratique des affaires, décernée à l’occasion d’un forum à Genève, et le Baobab du premier prix du concours du meilleur cadre de vie des formations sanitaires de la région du Centre, attribuée par le ministère de l’Environnement et du cadre de vie du Faso.

Lien externe[modifier | modifier le code]