Jean-Baptiste Mockey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jean-Baptiste Mockey

alt=Description de l'image Jean-Baptiste Mokey.jpg.
Nom de naissance Jean-Baptiste Mockey
Naissance 14 avril 1915
Abidjan, Côte d'Ivoire Côte d'Ivoire
Décès 29 janvier 1981
Route de Bassam, Côte d'Ivoire Côte d'Ivoire
Nationalité Ivoirienne
Profession
Autres activités
Maire de la ville de Grand-Bassam
Formation
École de Médecine et Pharmacie William Ponty de Dakar au Sénégal
Distinctions
Grand Croix de l’Ordre National

Jean-Baptiste Mockey, né le 4 avril 1915, pharmacien de profession, est un homme politique ivoirien. Il a occupé le poste de secrétaire général du PDCI-RDA en 1959, tout en étant vice-Premier ministre, le Premier ministre étant Félix Houphouët-Boigny.

Jean-Baptiste Mockey est né le 4 avril 1915 à Nouamou (Adiaké) alors circonscription d’Aboisso en Côte d’Ivoire. Après des études à Grand-Bassam, à l’École Primaire Supérieur de Bingerville en Côte d’Ivoire puis à l’École Normale William Ponty de Dakar au Sénégal et enfin à l’École de Médecine et Pharmacie de cette même ville, il en était sorti avec le diplôme de pharmacien.

Sa carrière de Pharmacien le fait officier à Abidjan, en Côte d’Ivoire (1936), puis à Bamako et Kayes, au Mali. Mobilisé de 1941 à 1947, il nommé chef-adjoint à la Pharmacie d’approvisionnement de Saint Louis du Sénégal, puis occupe le même poste à Abidjan en Côte d’Ivoire de 1948 à 1953. Jean-Baptiste Mockey entre alors en politique, il est attaché au Gouverneur Pierre Messmer comme adjoint au chef du service social pour l’éducation de base.

En 1947, Jean-Baptiste Mockey est nommé conseillé territorial, puis vice-président de la commission permanente. Militant parmi les premiers, pour le Politique PDCI-RDA, Jean-Baptiste Mockey est arrêté et emprisonné à Bassam en février 1949, acquitté en 1951, Jean-Baptiste Mockey, est fait secrétaire administratif du PDCI-RDA en 1956, et est élu la même année Maire de la ville de Grand-Bassam.

En 1956 et 1957, Jean-Baptiste Mockey se rapproche du secrétariat de Félix Houphouët-Boigny alors ministre du gouvernement Français en Côte d’Ivoire. Puis il prend du recul vis-à-vis de l’administration Publique, se recentre sur son officine de pharmacie et entame une tournée politique moins conventionnelle et qui le fera particulièrement remarqué. En Mai 1957, Félix Houphouët-Boigny, alors premier ministre, choisit Jean-Baptiste Mockey comme vice Premier Ministre chargé du ministère de l’intérieur. Jean-Baptiste Mockey est aussi secrétaire général du Parti, le PDCI-RDA, et directeur de l’Hebdomadaire (FRATERNITE HEBDO)

Jean-Baptiste Mockey est en suite fait ambassadeur de Côte d’Ivoire puis de l’ensemble des pays du Conseil de l’Entente en Israël (1960) et ministre de l’agriculture en 1963.

Jean-Baptiste Mockey devient en 1976 Ministre d’état Chargé de la Santé Publique et de la Population. Le Ministre d’état, Jean-Baptiste Mockey, Grand Croix de l’Ordre National, s’est éteint suite à un accident de la route le 29 janvier 1981.