Jean-Baptiste Laviolette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jean-Baptiste Laviolette

Description de l'image  Jack Laviolette.jpg.
Surnom(s) Jack
Nationalité Drapeau du Canada Canada
Né le 27 juillet 1879,
Belleville (Canada)
Mort le 10 janvier 1960,
Montréal (Canada)
Entraîneur retraité
A entraîné Canadiens de Montréal
Activité 1909 – 1910
Joueur décédé
Position Défenseur
A joué pour Michigan Soo Indians (IPHL);
Shamrocks de Montréal (ECAHA et ECHA);
Canadiens de Montréal (ANH et LNH)
Carrière pro. 19041918

Temple de la renommée : 1962

Jean-Baptiste « Jack » Laviolette (né le 17 juillet 1879 - son acte de baptême, en date du 27 juillet, confirme la date exacte - à Belleville dans la province de l'Ontario - mort le 10 janvier 1960 à Montréal au Québec) est un joueur de hockey sur glace. Il fait partie des fondateurs des Canadiens de Montréal en compagnie de John Ambrose O'Brien[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

John dit Jean-Baptiste «Jack » Laviolette est né à Belleville (comté de Hastings), Ontario, du mariage de Antoine Rufiange dit Laviolette et Eliza Hébert, originaires de Beauharnois, au Québec. La famille de Laviolette rejoint la ville québécoise de Valleyfield alors qu'il est âgé de de douze ans. Il découvre le hockey sur glace et il acquiert sa passion pour ce sport avec son grand ami Didier Pitre. Il est le créateur, à la demande de O'Brien, d'une équipe de hockey formée de joueurs francophones et fait signer des joueurs comme Édouard Lalonde et Georges Vézina. Laviolette est également au même moment membre de l’exécutif de l’Association Nationale de Hockey (ANH) en plus d’être directeur général, capitaine, entraîneur et défenseur du Canadien.

Il gagne la Coupe Stanley en 1916 avec les Canadiens[2]. Il est le seul membre de l’histoire du Canadien à avoir occupé autant de fonctions en même temps. Il a été l'entraîneur de l'équipe le jour de la création de la LNH.

Au cours de son unique saison sur les patinoires de la LNH (1917-1918), il inscrit en 18 matchs 2 buts[3].

Le 1er mai 1918, son automobile percute un poteau et on doit lui amputer le pied droit, mettant ainsi fin à sa carrière de joueur[4].

Il a épousé Clara Plante le 30 mars 1942 à la Cathédrale de Montréal.

Il est décédé le 10 janvier 1960 et fut inhumé au cimetière Notre-Dame-des-Neiges de Montréal.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Saison Équipe Ligue Saison régulière Séries éliminatoires[5]
 PJ  B   A  PTS PUN  PJ  B   A  PTS PUN
1902-03 Montréal Bell Telephone MLCH                    
1903-04 Le National de Montréal FAHL 6 8 0 8            
1904-05 Soo Indians du Michigan LIH 24 15 0 15 24          
1905-06 Soo Indians du Michigan LIH 17 15 0 15 28          
1906-07 Soo Indians du Michigan LIH 19 10 7 17 34          
1907-08 Shamrocks de Montréal ECAHA 6 1 0 1 36          
1908-09 Shamrocks de Montréal ECHA 9 1 0 1 36          
1909-10 Canadiens de Montréal ANH 1 1 0 1 15          
1909-10 Canadiens de Montréal ANH 11 3 0 3 26          
1910-11 Canadiens de Montréal ANH 16 0 0 0 24          
1911-12 Canadiens de Montréal ANH 17 7 0 7 10          
1912-13 Canadiens de Montréal ANH 20 8 0 8 77          
1913-14 Canadiens de Montréal ANH 20 7 9 16 30 2 0 1 1 0
1914-15 Canadiens de Montréal ANH 18 6 3 9 35          
1915-16 Canadiens de Montréal ANH 18 8 3 11 62          
1915-16 Canadiens de Montréal Coupe Stanley           4 0 0 0 6
1916-17 Canadiens de Montréal ANH 17 7 3 10 24 2 0 0 0 0
1916-17 Canadiens de Montréal Coupe Stanley           4 1 2 3 9
1917-18 Canadiens de Montréal LNH 18 2 1 3 6 2 0 0 0 0

Références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Biographie de Laviolette sur http://notrehistoire.canadiens.com.
  2. (en) Liste de joueurs de la première victoire en Coupe Stanley des Canadiens, article sur le site officiel
  3. (en) Fiche de carrière sur www.hockeydb.com
  4. (fr) Léandre Normand et Pierre Bruneau, La glorieuse histoire des Canadiens, Montréal, Éditions de l'Homme,‎ 2008, 823 p. (ISBN 978-2-7619-2332-3), page 76.
  5. (en) Fiche de carrière sur http://www.legendsofhockey.net.

Voir aussi[modifier | modifier le code]