Jean-Baptiste Lallemand

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lallemand et Lallemant.
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Henri Lallemand (1809-1892) peintre belge

Jean-Baptiste Lallemand (l'artiste signe parfois Lallemant[1]) est un peintre français né à Dijon en 1716, mort à Paris en 1803.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après un séjour en Italie il revient à Paris et devient membre de l'Académie de Saint-Luc. Ce peintre paysagiste fécond, réalise parfois d'aimables scènes de genre. Le Musée des beaux-arts de Dijon possède de nombreuses œuvres de lui, dont un dessin et un tableau représentant le Château de Montmusard.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Le château de Chantilly au XVIIIe siècle, après les travaux effectués par les Condé. Gouache. Musée Condé.
  • Charge du prince de Lambesc à la tête du régiment Royal allemand, le 12 juillet 1789
  • La prise de la Bastille, le 14 juillet 1789
  • La Fère, Aisne, musée Jeanne d'Aboville, Le Gué et Halte de chasse.

Peintures[modifier | modifier le code]

  • Massacre de Jacques de Flesselles, le 14 juillet 1789, huile sur toile
  • Pillage des armes aux Invalides, le matin du 14 juillet 1789, huile sur toile
  • vers 1790/1795 : L'Arrestation du gouverneur de la Bastille, le 14 juillet 1789, huile sur toile, 63 × 80 cm, Vizille, Musée de la Révolution française
  • Le Pillage de l'Hôtel des Invalides 1789, huile
  • La Pyramide de Cajus Cestius à Rome
  • La Cuisine bourgeoise
  • Vue de la ville et du port de Rouen, prise du faubourg Saint-Sever, dessin
  • Vue de la porte Saint-Maclou, des anciennes caves et du cours, près le jardin des plantes à Rouen, dessin
  • Vue d'une partie de la ville de Rouen et des promenades du vieux palais, prise du faubourg Saint-Sever, dessin
  • Vue de la bourse de Rouen, prise de la porte Arangrie, dessin
  • Deuxième vue de la bourse de la ville de Rouen, dessin
  • Vue des salines de Lons-le-Saulnier, en Franche-Comté

Dessins - aquarelles[modifier | modifier le code]

  • 1775 c - La Halle aux Veaux, lavis, plume et aquarelle, Sbd, Dim: 18,5 cm × 32,3 cm Réserve dessins Musée Carnavalet

Gravures[modifier | modifier le code]

Vue générale d'Autun prise sur le chemin de Monjeu (vers 1780)
  • Diverses vues de villes, notamment de Bourgogne.
  • Voir la gravure reproduite ci contre, par Mademoiselle Denis d'après un dessin de Lallemand. Il faut noter l'amusante localisation des édifices par l'indication d'un ou plusieurs oiseaux volant au-dessus du lieu précis: Tour des Ursulines, un oiseau, cathédrale, deux, séminaire trois. Les initiales APDR signifient: Avec Privilèges Du Roi.

Cette gravure au burin a été coloriée. Certains toits sont soit bleus car couvert d'ardoises comme l'église, soit rouges, car couvert de tuiles.

Musées et collections publiques[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Catalogue d'exposition, « Un paysagiste dijonnais du XVIII° siècle: Jean-Baptiste Lallemand », Dijon, Musée des Beaux-Arts, 1954, notice de M. Quarré et de Mme Geiger
  • Claude-Gérard, Marcus Jean-Baptiste Lallemand, Paris, 1996

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Même, une fois, Allemanus, vente Tajan du 26 juin 2008, n° 67.