Jean-Baptiste Hus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hus.

Jean-Baptiste Hus est un danseur et maître de ballet français né probablement à Paris en juin 1736 et mort dans cette ville en 1805. Fils de François Hus et de Françoise-Nicole Gravillon, il est le frère de Mlle Hus, future actrice de la Comédie-Française, et membre de la nombreuse famille Hus, dynastie de danseurs et comédiens du XVIIIe siècle.

Élève de Dupré, de Vestris et de Noverre, Jean-Baptiste Hus signe un engagement à la Comédie-Française, du 2 juillet 1759 à Pâques 1760, en qualité de maître de ballet. Pourtant, le 6 juin 1759 déjà, il y donne La Mort d'Orphée ou les Fêtes de Bacchus, ballet salué par Fréron dans L'Année littéraire et par La Harpe dans le Mercure de France. Son frère aîné Auguste en a composé la musique.

Jean-Baptiste Hus passe les deux saisons suivantes à Lyon où il suit de peu le départ de Noverre pour Stuttgart. Appelé à Bruxelles par le directeur du Théâtre de la Monnaie Gourville, Hus y arrive au début de la saison 1762-1763. Il partage la charge de maître de ballet avec Felicini et La Rivière. Le 9 mai 1762, Jean-Baptiste Hus remonte à Bruxelles La Mort d'Orphée, dont la Gazette des Pays-Bas rend longuement compte. Le 15 juin suivant, il donne Mars et Vénus surpris par Vulcain, ballet qu'il avait créé à Lyon en août 1761.

Une danseuse qu'il avait connue à Paris, Élisabeth Bayard, dite Mlle Bibi, lui donne plusieurs enfants nés à Lyon et à Bruxelles. Hus adopte également un enfant naturel de Mlle Bibi, Pierre-Louis Stapleton, qui sera connu plus tard sous le nom d'Eugène Hus.

Le couple retourne ensuite à Lyon et y séjourne vraisemblablement jusqu'en 1779, année où Hus (qui se fait dorénavant appeler Hus-Malo) entre au Théâtre-Italien de Paris comme maître de ballet. Peu avant la fermeture du théâtre et la suppression du genre italien en 1780, Hus regagne Lyon et acquiert la direction du théâtre, qu'il partage avec Félix Gaillard, puis ils dirigent le nouveau Théâtre de Bordeaux et reviennent à Lyon de 1784 à 1786.

Après un court séjour à Londres en compagnie de son fils, Hus prend la direction des théâtres de Bretagne jusqu'en 1791, avant de reprendre celle de Bordeaux. Il cesse probablement toute activité peu de temps après et meurt à Paris en 1805, « à l'âge de 72 ans », selon la notice insérée dans l'Almanach des spectacles de Paris de 1815.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Ses ballets et leurs représentations sur le site CÉSAR