Jean-Baptiste Desmarets de Maillebois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Jean-Baptiste Desmarets)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Desmarets.
Jean-Baptiste Desmarets
Marquis de Maillebois
Portrait du Maréchal de Maillebois
Portrait du Maréchal de Maillebois

Surnom maréchal de Maillebois
Naissance 1682
à Paris
Décès (à 80 ans)
Origine Drapeau du Royaume de France Royaume de France
Grade maréchal de France
Faits d'armes Bataille de Bassignana (1745)
Distinctions Chevalier du Saint-Esprit (1724)
Famille Nicolas Desmarets (père)

Jean-Baptiste François Desmarets, marquis de Maillebois, dit le maréchal de Maillebois, né à Paris en 1682 et mort le , est un militaire français des XVIIe et XVIIIe siècles. Il est élevé à la dignité de maréchal de France en 1741.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Nicolas Desmarets, contrôleur général des finances de Louis XIV, petit-neveu de Jean-Baptiste Colbert.

Il apprit l'art de la guerre sous le maréchal de Villars et se distingua au siège de Lille (1708). Il est maître de la garde-robe du Roi, lieutenant général de Languedoc et gouverneur de Saint-Omer.

Il commanda une division en Italie (1733) et soumit la Corse en moins de trois semaines (1739), puis reçut en récompense le bâton de maréchal de France en 1741.

Envoyé de nouveau en Italie en 1745, pour soutenir l'infant Don Philippe, il battit les Autrichiens à Bassignana. Mais, accablé par des forces supérieures, il ne put garder le Milanais, et fut battu à la bataille de Plaisance (1746).

On lui donna ensuite le gouvernement de l'Alsace (1748). Il prit le titre de marquis des Angloys. Il fut fait chevalier de l'Ordre du Saint-Esprit en 1724.

En 1731, il vendit la seigneurie de Bourbonne à Madame de Chartraire qui la transmettra à François Gabriel Bénigné de Chartraire, président du parlement de Dijon.

Mariage et descendance[modifier | modifier le code]

Il avait épousé en janvier de la même année Louise Marie Emmanuelle d'Alègre (°1692), fille d'Yves d'Alègre, marquis de Tourzel, maréchal de France, qui devait devenir en dame de Mesdames Victoire, Sophie et Louise de France. Ils eurent pour enfants :

Armoiries[modifier | modifier le code]

Figure Blasonnement
French heraldic crowns - marquis v2.svg
Blason Jean-Baptiste Desmarets.svg
Armes du marquis de Maillebois
Selon Johannes Baptist Rietstap 
D'azur, à un senestrochère d'argent, mouvant du flanc, tenant trois lis du même sur une seule tige.[1]
Selon le père Anselme 
D'azur, à un dextrochère d'argent, mouvant du flanc, tenant trois fleurs du même.[2]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Johannes Baptist Rietstap, Armorial général : contenant la description des armoiries des familles nobles et patriciennes de l'Europe : précédé d'un dictionnaire des termes du blason, G.B. van Goor,‎ 1861, 1171 p. (lire en ligne), et ses Compléments sur www.euraldic.com
  2. Michel Popoff et préface d'Hervé Pinoteau, Armorial de l'Ordre du Saint-Esprit : d'après l'œuvre du père Anselme et ses continuateurs, Paris, Le Léopard d'or,‎ 1996, 204 p. (ISBN 2-86377-140-X)

Source partielle[modifier | modifier le code]

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.
  • Nouveau Larousse Illustré, 1911, article "Maillebois"