Jean-Baptiste Cavaignac de Lalande

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cavaignac.

Jean-Baptiste Cavaignac

Nom de naissance Jean Cavaignac
Naissance 10 janvier 1765
Gourdon (Lot)
Décès 1er juillet 1845 (à 80 ans)
La Bâtisse, commune de Saint-Sauveur (Gironde)
Nationalité Drapeau de la France France
Profession homme politique, sous-préfet de Lesparre (Gironde)
Conjoint
Marie Monique Georgette Waré (1772-1845)
Famille

Jean-Baptiste Cavaignac né le 10 janvier 1765 et mort le 1er juillet 1845 est un homme politique français, qui fut sous-préfet de Lesparre (Gironde).

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-Baptiste Cavaignac, naquit à Gourdon (Lot), berceau de la famille Cavaignac[1], le 10 janvier 1765[2]. Il fut sous-préfet de Lesparre (Gironde)[3] et fait baron de l’Empire[4] par l’empereur Napoléon Ier. Il assistera aux cérémonies du sacre de Napoléon Ier où il sera l’un des représentants de la Gironde[5].

Il ne doit pas être confondu avec son frère aîné, le conventionnel Jean-Baptiste Cavaignac. La confusion existe pourtant, y compris dans des biographies imprimées [6]. Il est également le frère de Jacques-Marie Cavaignac de Baragne.

Lorsqu’il était sous-préfet de Lesparre, il n’hésita pas à s’opposer aux décisions préfectorales[7] concernant la pêche aux gords[8]. Il ne fut, hélas, pas entendu et la destruction des zones de pêches aux gords dans l’estuaire de la Gironde eut un effet néfaste sur les mattes[9] qui se virent menacées par les courants[10].

Il mourut à La Bâtisse à Saint-Sauveur (Gironde), le 1er juillet 1845,

États de service[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Armoiries[modifier | modifier le code]

Figure Blasonnement
Ornements extérieurs Barons de l'Empire français.svg
Blason Jean-Baptiste de Cavaignac (1762-1829).svg
Jean-Baptiste Cavaignac (10 janvier 1765 - Gourdon1er juillet 1845 - Saint-Sauveur Gironde), Maire de Saint-Sauveur (1801-1804), sous-préfet de la Gironde à Lesparre (1804-1814 et 1819-après 1825), baron Cavaignac de Lalande et de l'Empire (13 février 1811).

Ecartelé : au I, d'azur à un pont à deux arches d'argent gardé en sénestre ; au II du quartier des Barons Sous-préfets ; au III, de gueules à une gerbe de blé d'or ; au IV, d'azur à une tour d'argent ouverte et ajourée de sable.[15]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre Henry, Histoire des préfets: Cent cinquante ans d'adminitration provinciale, 1800-1950, p. 82, ed. Nouvelles Éditions Latines, 1950
  • Notice « Cavaignac (Jean-Baptiste, baron de Lalande) », page 174 in Archives nationales (France) (répertoire nominatif par Christiane Lamoussière, revu et complété par Patrick Laharie ; répertoire territorial et introduction par Patrick Laharie), Le Personnel de l’administration préfectorale, 1800-1880, Paris : Centre historique des Archives nationales, 1998, 1159 pages, 27 cm, ISBN 2-86000-271-5.
  • Notice « Cavaignac de La Lande (Jean-Baptiste Cavaignac de La Lande, baron de l’Empire) » page 209 in Philippe Lamarque (Index armorum : Michel Popoff ; iconographie héraldique : Grzegorz Jakubowski-Barthel de Weydenthal), Armorial du Premier Empire, dépôt légal février 2008, éditions du Gui, 639 pages, 33 cm, ISBN 978-2-9517-4177-5

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Alexis M-G, La France pittoresque de l’Ouest, p. 319, éd. A. Mame et fils, Tours, 1900.
  2. Il fut baptisé sous le seul prénom de Jean (Archives Départementales du Lot, R.P. Paroisse urbaine Saint-Pierre (1750-1779), vue 595/1085. Jean-Baptiste fut pourtant son prénom usuel tout au cours de sa vie, tant publique que privée, créant une homonymie avec son frère aîné Jean-Baptiste, le célèbre conventionnel né en 1763.
  3. Louis de Saint-Germain, « Notices généalogiques sur la famille Cavaignac et la famille Dumyrat », Bulletin de la Société scientifique, historique et archéologique de la Corrèze,‎ 1903, p. 431
  4. Société de l’histoire de la révolution française de Paris, La Révolution française, vol 16., p. 61, éd. Charavay frères, 1889
  5. L.Ph Segur, Procès-verbal de la cérémonie du sacre et du couronnement de LL. MM. l’empereur Napoléon et l’impératrice Joséphine, p. 73 et 79, éd. Imprimerie impériale, Paris 1805.
  6. A titre d’exemple : Révérent, Annuaire de la noblesse, 1893 p. 340, ou L’Intermédiaire des chercheurs et des curieux (ICC), 1911, p. 757
  7. Lettre de J.B Cavaignac citée dans : Rapport du Conseil Général de Gironde, avril 1897, p. 759.
  8. Technique de pêche où les filets sont accrochés à des rangs de perches.
  9. Terres gagnées sur les eaux
  10. Réfèrences aux protestations de Cavaignac dans les délibérations du Conseil Général de Gironde des années:1885, 1887,1897,1898,
  11. a, b, c, d et e Source : dossier de Jean-Baptiste Cavaignac (1765-1845) dans la base LÉONORE
  12. a et b Notice « Cavaignec (Jean-Baptiste, baron de Lalande) », page 174 in Archives nationales (France) (répertoire nominatif par Christiane Lamoussière, revu et complété par Patrick Laharie ; répertoire territorial et introduction par Patrick Laharie), Le Personnel de l’administration préfectorale, 1800-1880, Paris : Centre historique des Archives nationales, 1998, 1159 pages, 27 cm, ISBN 2-86000-271-5.
  13. Source : Titres et armoiries du Premier Empire (1808-1815) : BB/29/968 page 196, Jean-Baptiste Cavaignac de Lalande né en 1765 conservé aux CARAN, Archives Nationales
  14. Source : dossier de Jean-Baptiste Cavaignac (1765-1845) dans la base LÉONORE
  15. heraldique-europeenne.org

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]