Jean-Baptiste Bouvier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bouvier.
Jean-Baptiste Bouvier
Image illustrative de l'article Jean-Baptiste Bouvier
Biographie
Naissance
Saint-Charles-la-Forêt (France)
Ordination sacerdotale
Décès
Le Mans (France)
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale par Mgr Augustin Louis de Montblanc
Dernier titre ou fonction Évêque du Mans
Évêque du Mans
Précédent Mgr Philippe-Marie-Thérèse-Gui Carron Mgr Jean-Jacques Nanquette Suivant
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Jean-Baptiste Bouvier, né le à Saint-Charles-la-Forêt, en Mayenne est un évêque catholique français, évêque du Mans de 1834 à 1854. Il fut le dernier évêque du grand diocèse du Mans avant l'érection du diocèse de Laval par démembrement de celui du Mans. Mayennais d'origine, il était pourtant farouchement opposé à la partition du diocèse du Mans. Le Pape attendit son décès pour procéder au découpage du diocèse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Prêtre[modifier | modifier le code]

A l'époque de la première publication de son manuel des confesseurs en 1827, il est vicaire général du Mans et supérieur du grand séminaire.

Évêque[modifier | modifier le code]

Il jouit d'une haute estime dans l'épiscopat français, et ses relations envers le Saint-Siège[1]. Il avait été désigné au choix de Pie IX, lorsqu'il invita à se rendre à Rome les évêques catholiques, dont il voulait être entouré au moment où il définirait et proclamerait le dogme de l'Immaculée Conception[2].

Cette invitation ne fut adressée personnellement qu'à deux ou trois prélats de France. Mgr Bouvier était l'un des deux prélats français nominativement invités; quoique atteint d'une maladie qui donna à Lyon de sérieuses inquiétudes pour sa vie, il voulut continuer son voyage et parvint à Rome, où il mourut, après la promulgation du dogme, à laquelle il avait pu assister.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Dissertatio in sextum decalogi praeceptum et supplementum ad tractatum de matrimonio. Le Mans, Ch. Monnoyer, 1827, 1ère édition, 214 p. 2ème édition en 1828[3]. Ce livre aura une grande autorité. Une XIIe édition est publiée en 1850. ;
  • Manuel secret des confesseurs, ISBN 2-86959-486-0

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. D'après un désir exprimé par le Souverain-Pontife, Mgr Bouvier était allé à Rome pour y faire examiner ses ouvrages théologiques. Au retour, il en avait donné une dernière édition, sur laquelle il avait modestement écrit: Juxla animadversirma nonnullorum theologorum romanorum emendata.
  2. Le , Pie IX proclame, dans sa bulle Ineffabilis Deus, le dogme de l'Immaculée Conception.
  3. Il s'agit d'un manuel à l usage des confesseurs. Il est consacré au sixième commandement et traite de toutes les façons d enfreindre les péchés de chair.