Jean-Baptiste Boësset

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jean-Baptiste BoëssetJean-Baptiste de Boësset

Description de l'image  defaut.svg.
Naissance
Paris, Drapeau de la France France
Décès (à 71 ans)
Paris, Drapeau de la France France
Activité principale compositeur
Style Musique de chambre
Activités annexes Maître de la musique du roi
Collaborations Jean-Baptiste Lully
Ascendants Antoine Boësset (père), Pierre Guédron (grand-père)

Jean-Baptiste Boësset ou Jean-Baptiste de Boësset est un compositeur français de musique sacrée et séculaire, né à Paris le et mort dans la même ville le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-Baptiste Boësset est issu d'une dynastie qui a donné deux surintendants à la musique du roi, Pierre Guédron, son grand-père maternel, et le compositeur Antoine Boësset dont il est le fils ainé. Il fit une très longue carrière à la Cour. Il conserva pendant cinquante ans la charge de maître de la musique du roi, et pendant quarante et un ans, celle de surintendant. Il faut aussi écuyer (1646), chevalier (1648), et, comme son père, conseiller et maître d'hôtel du roi (1651). Il occupa dans le monde musical, militaire et aristocratique une situation exceptionnelle[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Ses travaux les plus connus sont :

Une collaboration avec Jean-Baptiste Lully donna naissance à des ballets de cour, entre 1653 et 1666.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Marcelle Benoit (direction) et Georgie Durosoir (préf. Marcelle Benoit), Dictionnaire de la musique en France aux XVIIe et XVIIIe siècles, Paris, Fayard,‎ 1992, 811 p. (ISBN 2-213-02824-9), p. 78
  • Norbert Dufourcq, « Un musicien, officier du roi et gentilhomme campagnard au XVIIe siècle. Jean-Baptiste de Boesset (1614-1685) », in Bibliothèque de l'école des chartes, no 118, 1960, p. 97-165, [lire en ligne].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Baptiste Boesset. Un musicien, officier du roi et gentilhomme campagnard (1614-1685), par Norbert Dufourcq, Revue de Musicologie, Vol. 48e, No. 125e

Liens externes[modifier | modifier le code]