Jean-Baptiste Auriol

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean-Baptiste Auriol

Jean-Baptiste Auriol est un clown, jongleur et acrobate français, né à Toulouse en 1806[1] et mort en 1881.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-Baptiste Auriol est le fils de Jean Louis Auriol, danseur de corde et acrobate. Il débute sur scène très jeune, aux côtés de son père, en compagnie de ses frères et soeurs.

En quelques années, sa réputation s'installe. Il se produit avec succès au Cirque-Olympique de Laurent Franconi à Paris, puis en Allemagne, en Hollande, en Prusse, en Suisse.

L'un de ses numéros les plus célèbres fut la danse sur les bouteilles, où il marchait avec légèreté sur les goulots d'une vingtaine de bouteilles disposées sur un piédestal, puis délicatement renversées une à une avec le pied.

Évocation[modifier | modifier le code]

« C'est le clown le plus spirituel et le plus charmant qu'on puise imaginer. Les singes sont boiteux et manchots à côté d'Auriol ; les lois de la pesanteur paraissent lui être complètement inconnues : il grimpe comme une mouche le long des parois vernissées d'une haute colonne ; il marcherait contre un plafond, s'il le voulait ; s'il ne vole pas, c'est par coquetterie. Le talent d'Auriol est d'une merveilleuse souplesse ; il est encyclopédique dans son art : il est sauteur, jongleur, équilibriste, danseur de corde, écuyer, acteur grotesque et à toutes ces qualités, il joint des forces prodigieuses. »

— Théophile Gautier, Histoire de l'art dramatique en France depuis 25 ans[2], 1859

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sa date de naissance est controversée et certaines sources indiquent 1797 ou 1798 et d'autres 1808.
  2. Lire en ligne sur Archive.org p. 25

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :