Jean-Baptiste-Louis Franquelin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Franquelin (homonymie).
Carte de l'Amérique septentrionale, 1688

Jean-Baptiste-Louis Franquelin (Saint-Michel de Villebernin, 1650France, après 1712), connu sous le nom de Jean-Louis Franquelin, était cartographe, hydrographe et professeur de navigation. Premier cartographe officiel du Canada, il dessine, entre 1674 et 1708, plus de 50 cartes de la Nouvelle-France.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-Louis Franquelin naît en France en 1651 à Saint-Michel de Villebernin, aujourd'hui Palluau-sur-Indre, dans l'Indre. Il meurt en France, après 1712.

Franquelin vient d'abord en Nouvelle-France en 1671 pour y faire du commerce. Le gouverneur Frontenac remarque ses talents et le recrute pour établir des cartes du Canada[1].

Franquelin met par écrit les explorations de Louis Jolliet et de Cavelier de La Salle entre 1674 et 1684. Il est nommé hydrographe royal en 1668. Il retourne en France en 1692 pour compléter une séries de cartes de la côte de la Nouvelle-Angleterre. Sa femme, Élisabeth Auber, et dix de treize ses enfants périssent lorsque le navire qui les transporte coule en 1693, près de l'île Corossol dans l'archipel de Sept-îles[2]. Il conserve ses titres officiels relatifs au Canada de 1686 à 1697 et de 1701 à 1703. Cependant, de 1694 à 1707, il travaille pour Vauban et ne retournera plus au Canada[3].

Éponymie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Commission de toponymie du Québec, « Franquelin », sur Commission de toponymie du Québec,‎ 14 juin 2012 (consulté le 22 juin 2012)
  2. Tourisme Sept-îles (tour de ville) et Musée régional de la Côte-Nord (Exposition "Terre de sens")
  3. C. E. Heidenrich, « Jean-Baptiste-Louis Franquelin », dans The Canadian Encyclopedia, vol. II, Edmonton, Hurtig,‎ 1988, 2e éd. (lire en ligne), p. 839
  4. Municipalité de Franquelin, « Présentation » (consulté le 22 juin 2012)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • David Karel, Dictionnaire des artistes de langue française en Amérique du Nord, Presses de l'Université Laval, 1992, p. 314.
  • H. Harrisse, Notes pour servir à l'histoire, à la bibliographie et à la cartographie de la Nouvelle-France et des pays adjacents, 1545–1700, Paris, Tross,‎ 1872, disponible sur Gallica