Jeûne des premiers-nés

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Shalom2.svg Cette page contient des caractères hébreux. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jeûne (homonymie).

Le Jeûne des premiers-nés (en hébreu : תענית בכורות (Ta’anit B’chorot) ou תענית בכורים (Ta’anit B’chorim)), qui est observé la veille de la Pâque juive (Pessa’h), commémore la dixième plaie d’Égypte. De nos jours, la plupart des premiers-nés des familles juives ne jeûnent pas, car ils participent à la conclusion d’un traité du Talmud, laquelle doit s’accompagner d’une seoudat mitzva (festin de prescription) qui a priorité sur le jeûne. Ils donnent aussi la tsedaka (« charité », plus exactement un don d’argent en reconnaissance du fait que l’on doit participer par ses contributions à la justice du monde).

Voir aussi[modifier | modifier le code]