Jayachamarajendra Wadiyar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Portrait de Jayachamarajendra Wadiyar.
Le maharaja avec la reine mère Maharani Vani Vilasa (en).
Le Maharaja avec sa conjointe Tripura Sundari Ammani.
Sardar Patel et le Maharaja.
Le Maharaja en compagnie d'Élizabeth II du Royaume-Uni.

Sri Sir Jaya Chamarajendra Wodeyar Bahadur, né le 18 juillet 1919 à Mysore et mort le 23 septembre 1974 à Bangalore, est un philosophe, musicologue, penseur politique et philanthrope indien. De 1940 à 1950, il a été le 25e et dernier maharaja du royaume de Mysore[1].

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Jaya Chamarajendra Wodeyar Bahadur est le seul fils du Yuvaraja (en) Kanteerava Narasimharaja Wadiyar (en) et de la Yuvarani (en) Kempu Cheluvaja Amanni. Il gradue du Maharaja College (en) de Mysore en 1938. Le 15 mai de la même année, il se marie, puis part faire le tour de l'Europe l'année suivante, visitant plusieurs associations à Londres et se liant d'amitié avec plusieurs artistes et académiciens.

Règne[modifier | modifier le code]

À la suite de la mort de son oncle Krishnaraja Wodeyar IV (en), Bahadur accède au trône du royaume de Mysore le 8 septembre 1940.

En 1947, à la veille de la Partition des Indes, il signe le Instrument of Accession (en). L'État princier des Indes de Mysore est fusionné à la république d'Inde le 26 janvier 1950, ce qui mène à la fin de son règne en tant que maharaja.

Il est par la suite Rajpramukh (en) de l'État de Mysore jusqu'en novembre 1956. À ce moment, à la suite de réorganisations territoriales, il devient le premier gouverneur de l'état unifié de Mysore, puis gouverneur de l'État de Madras (Tamil Nadu) du 4 mai 1964 au 28 juin 1966.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • The Quest for Peace: an Indian Approach, Université du Minnesota, Minneapolis, 1959.
  • Dattatreya: The Way & The Goal, Allen & Unwin, Londres, 1957.
  • The Gita and Indian Culture, Orient Longmans, Bombay, 1963.
  • Religion And Man, Orient Longmans, Bombay, 1965. Tiré des cours du professeur Ranade à l'Université du Karnataka (1961).
  • Avadhuta: Reason & Reverence, Indian Institute of World Culture, Bangalore, 1958.
  • An Aspect Of Indian Aesthetics, Université de Madras, 1956.
  • « Puranas As The Vehicles Of India's Philosophy Of History », Purana, #5, 1963.
  • Advaita Philosophy, Sringeri Souvenir Volume, 1965, pages 62–64.
  • Sri Suresvaracharya, Sringeri Souvenir Volume, Srirangam, 1970, pages 1–8.
  • Kundalini Yoga, un compte-rendu de Serpent Power de Sir John Woodroff.
  • Note on Ecological Surveys to precede Large Irrigation Projects- Wesley Press, Mysore, 1955
  • African Survey, Bangalore Press, 1955
  • The Virtuous Way of Life- Mountain Path[2].

Wadiyar a également subventionné plusieurs traductions en Kannada de classiques littéraires en sanscrit.

Famille[modifier | modifier le code]

Sœurs :

Femmes :

  1. H. H. Maharani Sathya Prema Kumari (en) de Charkhari. Le mariage s'est tenu le 15 mai 1938, mais a échoué par la suite.
  2. H. H. Maharani Tripura Sundari Ammani (en). Le mariage s'est tenu le 30 avril 1944. Le couple a eu six enfants.

Les deux femmes sont décédées à deux semaines d'intervalle en 1983.

Enfants :

  1. Gayatri Devi Avaru (1946–1974),
  2. Meenakshi Devi Avaru (1951-),
  3. Srikanta Wadiyar (en) (1953-).
  4. Kamakshi Devi Avaru (1954-),
  5. Indrakshi Devi Avaru (1956-),
  6. Vishalakshi Devi Avaru (1962-).

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Jayachamarajendra Wadiyar » (voir la liste des auteurs)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]