Jatropha integerrima

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jatropha integerrima est une espèce de plante à fleur de la famille des Euphorbiaceae, originaire de Cuba et Hispaniola.

Elle est connue aux Antilles françaises sous les noms d’Epicar (épika en créole), Médicinier, Médicinier-guitare, et à La Réunion sous les noms de Pignon d'Inde Epicar, Guitare, Jatropha-Fleur.

Deux variétés sont connues :

  • Jatropha integerrima var. hastata
  • Jatropha integerrima var. integerrima

Synonyme : Jatropha hastata Jacq.

Description[modifier | modifier le code]

Le Jatropha integerrima est un arbuste ou un arbrisseau de 1,5 à 4 m de haut, très branchu.

Les feuilles ont un pétiole rougeâtre de 2-8 cm, et possèdent un limbe de formes très variées : ovale à ovato-oblong, parfois hasté, de 3-12 × 2-6 cm, entier ou portant parfois 1 à 2 lobes latéraux aigus discrets. La base est tronquée à subcordée, le sommet aigu-acuminé. Les stipules sont entières ou minuscules, persistantes, triangulaires, de moins de 1 mm. Les rameaux portent une pilosité pubérulente à hirsute, glabrescent avec l'âge. La sève est aqueuse ou faiblement lactescente.

Les inflorescences sont unisexuées, terminales, parfois axillaires, en thyrses longs de 9-25 cm. Les fleurs rouge cinabre portent 5 sépales soudés, 5 pétales d’un rouge intense de 11-15 mm, 10 étamines sur deux niveaux. La floraison se poursuit presque toute l’année.

Le fruit est une capsule.

Ecologie[modifier | modifier le code]

La plante est originaire de Cuba et d'Hispaniola.

Cet arbrisseau très ornemental est cultivé partout sous les tropiques.

Propriétés[modifier | modifier le code]

Le latex est toxique. Les feuilles ingérées accidentellement causent des gastralgies et peuvent être très purgatives.

Les Jatropha sont réputés contenir de nombreux diterpènes[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Somyote Sutthivaiyakit, Wantana Mongkolvisut, Pongsak Ponsitipiboon, Samran Prabpai, Palangpon Kongsaeree, Somsak Ruchirawat and Chulabhorn Mahidol, « A novel 8,9-seco-rhamnofolane and a new rhamnofolane endoperoxide from Jatropha integerrima roots », Tetrahedron Letters, vol. 44,‎ 2003, p. 3637-3640

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :